Fin d'un projet pilote qui payait les réfugiés pour qu'ils partent

Un jeune garçon dan sun camp de réfugiés... (PHOTO OSMAN ORSAL, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Un jeune garçon dan sun camp de réfugiés au Moyen-Orient.

PHOTO OSMAN ORSAL, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Un projet pilote du gouvernement fédéral qui payait les demandeurs du statut de réfugié déboutés pour qu'ils quittent le Canada ne sera pas renouvelé après une revue interne cinglante.

Le programme devait permettre d'économiser du temps et de l'argent lorsque le moment était venu d'expulser du pays ceux dont la demande d'asile avait été rejetée - mais n'a accompli aucun de ces objectifs.

Le projet pilote controversé offrait à ces personnes de 500 $ à 2000 $ en échange de leur départ volontaire, et payait aussi le coût du billet d'avion.

Mais une évaluation interne du programme a déterminé que sa logique, soit d'encourager les gens à partir plutôt que d'en appeler du refus, présentait des lacunes.

Et l'idée que le paiement rendrait l'expulsion des demandeurs du statut de réfugié moins chère n'aurait pas passé le test: la méthode a rendu les expulsions encore plus dispendieuses et entraîné de plus longs délais.

Le projet pilote doit se terminer en mars, et un porte-parole de l'Agence des services frontaliers du Canada a indiqué que le gouvernement s'engageait à trouver de nouvelles façons d'expulser les gens du Canada de façon rapide et économique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer