Coupes aux anciens combattants: les conservateurs encore critiqués

Le ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino, a... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino, a affirmé à la Chambre des communes qu'il y avait du personnel administratif dans tous les programmes, et que le gouvernement n'avait pas à présenter d'excuses pour ces coupes.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le débat aux Communes sur les coupes de personnel au ministère des Anciens Combattants s'est métamorphosé en un duel de description de poste, alors que les conservateurs soutiennent que les postes éliminés dans la prestation de soins de santé et les handicaps n'étaient que bureaucratiques.

Des rapports de performance des ministères depuis 2009 démontrent que le nombre d'employés dans le département responsable de la gestion des pensions des anciens soldats a été réduit de 33 pour cent.

Le département qui supervise la prestation de soins de santé et le retour des soldats dans la vie civile a été réduit de 19,5 pour cent. Le personnel de la branche vouée à la commémoration a pour sa part été réduit de 17 pour cent.

Les services internes du ministère, qui comprend les membres de la direction et leur soutien, a été réduit de seulement 10 pour cent en quatre ans.

Le ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino, a affirmé à la Chambre des communes qu'il y avait du personnel administratif dans tous les programmes, et que le gouvernement n'avait pas à présenter d'excuses pour ces coupes.

Le Nouveau Parti démocratique et le Parti libéral soutiennent que les coupes du ministère sont disproportionnées et trop importantes pour des programmes qui ne pouvaient pas se passer d'une partie de leurs ressources.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer