Pierre-Claude Nolin devient le président du Sénat

Le sénateur Pierre-Claude Nolin.... (Photo: Archives AFP)

Agrandir

Le sénateur Pierre-Claude Nolin.

Photo: Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) C'est le sénateur conservateur Pierre-Claude Nolin qui succédera à Noël Kinsella à titre de président du Sénat, a annoncé le premier ministre Stephen Harper en fin de journée mercredi.

Originaire de Montréal et âgé de 64 ans, M. Nolin a été nommé au Sénat par le premier ministre Brian Mulroney en 1993. Avocat de formation, il a été un organisateur politique de premier plan pour le Parti progressiste-conservateur au Québec.

Il est l'un des rares « vieux bleus » de la province à avoir fait la transition avec succès avec les conservateurs de Stephen Harper après la fusion du PPC avec l'Alliance canadienne il y a dix ans.

À titre de président d'un comité parlementaire spécial sur les drogues en 2002, il avait fait les manchettes en appuyant la légalisation de la marijuana.

M. Nolin lutte contre une forme rare de cancer depuis un peu plus d'un an et subit des traitements de chimiothérapie. Dans une entrevue accordée au Ottawa Citizen l'été dernier, il a exprimé l'importance de rester actif pour affronter la maladie.

Le président du Sénat supervise les activités de la Chambre haute et agit en quelque sorte le rôle d'arbitre des débats et de gardien de la procédure. Il doit aussi représenter le Canada à l'étranger lors de visites protocolaires.

Le politicien québécois s'apprête aussi à prendre les rênes de l'institution au moment où elle traverse une crise sans précédent et alors que le vérificateur général s'apprête à rendre public un rapport sur les dépenses des sénateurs dans la foulée du scandale entourant celles de Mike Duffy, Pamela Wallin, Patrick Brazeau et Mac Harb.

Le premier ministre Harper n'a pas ignoré cette réalité au moment de faire l'annonce de la nouvelle nomination.

« Le sénateur Nolin représente les Québécois et les Canadiens à la Chambre haute avec honneur depuis plus de 21 ans. La vaste expérience qu'il a acquise en siégeant à plusieurs comités [...] lui permettra sans doute d'exceller dans ses nouvelles fonctions », a déclaré le premier ministre par voie de communiqué.

« Je suis convaincu qu'il connaîtra beaucoup de succès dans son nouveau rôle et qu'il s'efforcera de rendre cette institution plus transparente, démocratique et responsable », a-t-il ajouté.

M. Harper a enfin salué le travail du président sortant. « Au cours des huit dernières années, le sénateur Noël Kinsella a servi avec distinction en tant que Président du Sénat du Canada. Il a présidé la Chambre haute avec aplomb et dignité, dans le respect du décorum de cette institution et en donnant le ton qui a fait ressortir ce qu'il y a de meilleur chez ses collègues de tous les partis politiques », a-t-il déclaré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer