Les conservateurs échouent  à discréditer un candidat libéral

Les efforts de certains conservateurs pour prendre en défaut un candidat... (Photo d'archives)

Agrandir

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Les efforts de certains conservateurs pour prendre en défaut un candidat libéral de premier plan se sont finalement retournés contre eux.

L'histoire a pris naissance lors d'une rencontre publique tenue le 13 novembre à Canmore, en Alberta.

C'est une initiative d'une jeune conservatrice qui a mis le feu aux poudres.

Elle a secrètement enregistré une conversation, qui portait sur l'idée du gouvernement Harper d'instaurer le fractionnement du revenu, entre le candidat libéral dans la circonscription de Banff-Airdrie, Marlo Raynolds et deux autres hommes.

Par la suite, l'enregistrement a été confié à Brian Lilley, une personnalité bien connue du réseau Sun News.

Ce dernier a abondamment utilisé l'«arme» mise à sa disposition pour critiquer M. Raynolds et les libéraux dans une chronique ainsi que dans le cadre de son émission de télévision.

Selon M. Lilley, Marlo Raynolds avait affirmé que le plan des conservateurs ferait en sorte que les couples avec des enfants auraient droit à de l'argent qu'ils utiliseraient pour acheter des télévisions, des voitures et pour procéder à d'autres dépenses, ce qui n'apporterait strictement aucun bénéfice concret pour l'économie canadienne.

Brian Lilley a également mentionné que de pareils propos lui rappelaient une célèbre bourde verbale commise par le directeur des communications de l'ancien premier ministre Paul Martin, Scott Reid.

Ce dernier s'était fait écorcher pour avoir dit que les parents s'empresseraient de dépenser la prestation pour la garde d'enfants proposée par les conservateurs pour s'acheter de la bière et du maïs soufflé.

Certains élus conservateurs aux Communes ont rapidement pris la balle au bond.

Par exemple, l'actuel député de la circonscription de Banff-Airdrie, Blake Richards, a qualifié les commentaires d'«insultants et de condescendants».

Le ministre de l'Emploi et du Développement social, Jason Kenney, a aussi ajouté son grain de sel en lançant que les libéraux avaient la fâcheuse habitude de s'imaginer qu'ils «savent mieux que les familles comment dépenser de l'argent».

Le hic c'est qu'un des participants à la conversation a tenu à rétablir les faits et qu'il a donc révélé à La Presse Canadienne que c'est lui qui a prononcé les paroles tant décriées et non pas Marlo Raynolds...

La chaîne Sun Media s'est rétractée après avoir faussement attribué ces propos.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer