Mariages forcés des écolières au Nigeria: le Canada «dégoûté»

Le chef du groupe a déclaré dans une... (Photo Archives AP)

Agrandir

Le chef du groupe a déclaré dans une vidéo, publiée tard vendredi, que toutes les écolières kidnappées au Nigeria ont été converties à l'islam et mariées.

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne

Le Canada est «dégoûté» par les récentes informations selon lesquelles des jeunes filles enlevées par le groupe extrémiste Boko Haram au Nigeria ont été forcées de se marier, a exprimé samedi le ministre des Affaires étrangères, John Baird.

La princesse a été élogieuse envers M. Baird,... (Photo Adrian Wyld, Archives La Presse Canadienne) - image 1.0

Agrandir

La princesse a été élogieuse envers M. Baird, affirmant que son initiative était un exemple de «développement intelligent» qui aurait un grand impact. Elle a indiqué qu'il était crucial que tous les pays augmentent l'aide financière pour atteindre la cible, fixée par les Nations unies, de 0,7 pour cent du produit intérieur brut (PIB) de chaque pays.

Photo Adrian Wyld, Archives La Presse Canadienne

Le chef du groupe déclare dans une vidéo, publiée tard vendredi, que toutes les écolières kidnappées au Nigeria ont été converties à l'islam et mariées. Il nie du même souffle tout accord de cessez-le-feu avec le gouvernement nigérian.

Réagissant par communiqué, samedi, M. Baird a fait valoir qu'il n'y avait pas crime «plus lâche et plus pathétique» que de s'attaquer à des jeunes filles et des enfants.

Le ministre a ajouté que le Canada demandait aux autorités nigérianes de «redoubler» d'efforts afin de «mettre fin à ce cauchemar» et de prendre les mesures pour traduire en justice les responsables de ce crime.

Sur les 276 élèves kidnappées à Chibok, dans le nord du Nigeria, quelques dizaines ont réussi à s'échapper, mais 219 sont toujours introuvables.

Le gouvernement nigérian avait déjà été lourdement critiqué par la communauté internationale, qui lui avait reproché de ne pas agir assez rapidement pour retrouver ces jeunes filles enlevées par le groupe Boko Haram.

«Mettre fin aux mariages précoces et forcés demeure une priorité pour le Canada et des incidents semblables ne feront que renforcer notre détermination de combattre ce type d'actes ainsi que le terrorisme en général», a dit samedi M. Baird.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer