Les frappes canadiennes élargiraient des corridors humanitaires, selon Paradis

Pour ce qui est du danger pour les... (PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Pour ce qui est du danger pour les civils en Irak, M. Paradis est convaincu que les interventions sont ciblées et que les civils n'ont rien à craindre.

PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Ottawa

Le ministre canadien du Développement international, Christian Paradis dit que l'intervention militaire canadienne servira à élargir des corridors humanitaires pour livrer de l'aide à ceux qui souffrent sous le joug du groupe État islamique (EI).

Cette déclaration du ministre surprend puisqu'à aucun moment son gouvernement n'a évoqué des corridors humanitaires. Jusqu'à maintenant, il n'a été question que de bombardements aériens sur les positions de l'EI.

C'est à son arrivée à la rencontre hebdomadaire du caucus conservateur que le ministre Paradis a offert ses réflexions sur le vote de la veille.

Il a d'abord reproché à l'opposition d'avoir refusé de suivre le gouvernement, n'appuyant pas la mission militaire canadienne.

Il a dit que cette mission est nécessaire pour livrer de l'aide humanitaire. C'est alors qu'il a évoqué les corridors humanitaires que les frappes aériennes canadiennes serviraient à élargir.

Pour ce qui est du danger pour les civils en Irak, M. Paradis est convaincu que les interventions sont ciblées et que les civils n'ont rien à craindre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer