Exclusif

Trois ex-députés du Bloc renoncent à se présenter en 2015

L'ex-député bloquiste de Saint-Maurice-Champlain, Jean-Yves Laforest.... (Photo: Sylvain Mayer, archives Le Nouvelliste)

Agrandir

L'ex-député bloquiste de Saint-Maurice-Champlain, Jean-Yves Laforest.

Photo: Sylvain Mayer, archives Le Nouvelliste

Trois ex-députés du Bloc québécois en bonne position pour tenter de reprendre leurs sièges lors des élections générales en 2015 ont tiré leur révérence au cours des dernières semaines, dans la foulée de l'élection de Mario Beaulieu.

La Presse a appris que Luc Desnoyers, Jean-Yves Laforest et Claude Guimond viennent de se décharger de leurs responsabilités au Bloc québécois ou sont sur le point de le faire. Les deux premiers présidaient leurs associations de circonscriptions respectives.

Les trois politiciens ont été députés jusqu'en 2011, avant d'être emportés par la vague orange que Jack Layton a fait déferler sur le Québec. Selon nos informations, étaient de sérieux prétendants à l'investiture dans leur circonscription en vue du prochain scrutin électoral.

Ces départs s'ajoutent à celui de Jerry Beaudoin, président de l'association bloquiste d'Hochelaga, qui a quitté le parti dès l'élection de M. Beaulieu. Le jeune militant craignait de voir le Bloc revenir à un souverainisme «folklorique».

En entrevue téléphonique, le nouveau chef bloquiste a affirmé qu'«il est difficile de plaire à tout le monde». Il a assuré pouvoir compter sur une équipe solide et respecter le choix de MM. Desnoyers, Laforest et Guimond, même «s'il y a plusieurs anciens députés qui sont - au contraire - enthousiastes».

«Ce sont des choses qui arrivent quand il y a une course. Par contre, on a beaucoup de nouveaux membres, a-t-il ajouté. J'ai rencontré la plupart des exécutifs de comté et l'ensemble des gens se rallie.»

«Ce n'est pas ma vision du Québec»

Claude Guimond a été député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques de 2008 à 2011. Au téléphone, l'homme d'à peine 50 ans dit vouloir «prendre sa retraite» de la formation politique dont il a porté l'étendard.

«Je laisse la place aux autres qui sont peut-être plus de la même opinion que M. Beaulieu et de la gang qui ont gagné l'élection à la chefferie du Bloc, a-t-il confié. Ce n'est pas la mienne, ce n'est pas ma vision du Québec.»

Luc Desnoyers a représenté Rivière-des-Mille-Îles pendant la même période, avant de prendre la tête de l'association locale lors de la défaite de 2011. Avec «l'exécutif du comté, on avait décidé d'appuyer André Bellavance», a-t-il souligné. «Ça s'est fait quatre ou cinq jours après [l'élection de Mario Beaulieu], a ajouté M. Desnoyers. Ce n'était pas la fin de mon mandat. J'ai quitté, j'ai démissionné.»

Jean-Yves Laforest, lui, a décidé de terminer les quelques semaines qui restent à son mandat à la tête de l'association bloquiste de Saint-Maurice-Champlain. Il a représenté sa circonscription à Ottawa de 2006 à 2011. Il ne sera toutefois pas candidat à l'investiture bloquiste. «Je ne serai pas candidat en 2015. C'est une certitude», a-t-il dit.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer