Mulcair et Trudeau prêtent main-forte à leur candidat à Toronto

Justin Trudeau et le candidat libéral de la... (Photo Nathan Denette, Archives PC)

Agrandir

Justin Trudeau et le candidat libéral de la circonscription de Trinity-Spadina, Adam Vaughan.

Photo Nathan Denette, Archives PC

Will Campbell
La Presse Canadienne
TORONTO

Le Parti libéral et le Nouveau Parti démocratique (NPD) entrevoient différemment l'issue de l'élection partielle du 30 juin dans une circonscription de Toronto, qui est passée de néo-démocrate à libérale lors des récentes élections provinciales ontariennes.

Pour le chef libéral Justin Trudeau, la victoire, aux dernières élections provinciales, des libéraux de l'Ontario dans Trinity-Spadina, une circonscription qui a longtemps appartenu au NPD ontarien, est de bon augure pour son candidat Adam Vaughan à l'élection partielle, déclenchée en raison du départ de l'ancienne députée néo-démocrate Olivia Chow.

«On voit cela comme un signe très positif, a exprimé M. Trudeau. Durant les élections provinciales, Adam et Han Dong, qui est maintenant député provincial ici, ont travaillé très, très étroitement. Ils ont combiné leurs équipes de bénévoles, se sont entraidés pour s'assurer que Trinity-Spadina passe au rouge.»

«Évidemment, il y a une continuité à cela», a-t-il ajouté.

De son côté, par contre, le chef néo-démocrate Thomas Mulcair affirme que le résultat des dernières élections en Ontario reflète seulement les enjeux provinciaux, ce qui a mené des partisans du NPD à voter stratégiquement pour le Parti libéral, pour empêcher les progressistes-conservateurs et leur plan d'austérité de l'emporter.

«C'était une élection provinciale. Les gens avaient leur propre opinion sur la façon d'empêcher (le chef progressiste-conservateur) Tim Hudak et son idée folle de commencer la campagne en proposant de congédier le pourvoyeur de 100 000 familles ontariennes. Les gens ont pris leur décision en fonction de cela», a fait valoir M. Mulcair, en compagnie de son candidat Joe Cressy à l'extérieur d'une épicerie du quartier chinois de la circonscription.

«Je réalise que beaucoup de gens qui étaient déchirés en votant aux élections provinciales reviendront au bercail, a-t-il poursuivi. Ils comprennent que la seule voix progressiste à Ottawa est le NPD.»

Samedi, le deuxième de trois jours réservés au vote par anticipation, les deux chefs se sont joints à leur candidat respectif, histoire d'attirer les projecteurs sur la campagne. La bataille de Trinity-Spadina est perçue comme étant cruciale, puisque les résultats pourraient donner un son de cloche quant à l'issue des prochaines élections fédérales.

MM. Mulcair et Trudeau ont fait de multiples apparitions dans la circonscription depuis le déclenchement de l'élection complémentaire, le mois dernier. M. Mulcair y était également vendredi auprès de M. Cressy.

Les deux chefs ont tous deux reproché au premier ministre Stephen Harper d'avoir prévu le scrutin partiel le 30 juin, le lundi juste avant le congé férié de la fête du Canada, dont plusieurs profitent pour prendre un long week-end, ce qui pourrait réduire le taux de participation au vote.

Les électeurs d'une autre circonscription de Toronto et de deux autres en Alberta sont aussi appelés aux urnes le 30 juin.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer