Course au Bloc: Beaulieu calme le jeu

Mario Beaulieu... (Photo: Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Mario Beaulieu

Photo: Olivier Jean, La Presse

(Ottawa) Mario Beaulieu s'est défendu d'avoir voulu attaquer Gilles Duceppe, affirmant que le changement de stratégie qu'il propose au Bloc québécois ne constitue pas un jugement à l'égard de l'ancien chef du parti.

M. Beaulieu a eu une conversation téléphonique avec M. Duceppe, mercredi, après une sortie vitriolique de celui-ci à son endroit. En entrevue à La Presse, l'ancien chef de la formation souverainiste l'a accusé de manquer de «rigueur» et de tenir des «propos populistes qui attirent le radicalisme».

En matinée, on pouvait lire sur le compte Twitter de M. Beaulieu que l'ancien chef était sorti de son devoir de réserve, mais ce message a été promptement effacé. En entrevue, le candidat s'est montré conciliant, assurant qu'il ne cherchait pas à critiquer la direction de M. Duceppe.

«Tout changement de stratégie important comporte des remises en question, a indiqué M. Beaulieu. Des gens peuvent se sentir attaqués, mais je ne dénigre pas le travail qui a été fait auparavant.

«Je pense qu'il faut changer l'ordre des priorités, prioriser avant tout la promotion de l'indépendance dans toutes nos actions», a-t-il ajouté.

Mal cité

C'est une entrevue accordée par M. Beaulieu au site souverainiste Vigile.net qui a déplu à M. Duceppe. Au cours de cet entretien avec le journaliste Gilles Toupin, il aurait promis «la fin du comportement trop complaisant» qui caractériserait le parti depuis 20 ans.

M. Duceppe n'appuie aucun candidat dans la course, mais il a critiqué ces propos.

Or, M. Beaulieu dit avoir été mal cité par le journal. C'est plutôt le participant à une rencontre tenue à Trois-Rivières qui aurait énoncé ces propos, selon la nouvelle version de l'article mise en ligne mercredi.

M. Duceppe s'est dit satisfait des explications de M. Beaulieu.

«Je suis heureux qu'il ait apporté le correctif», a-t-il indiqué.

Il reste toutefois en désaccord avec la proposition de M. Beaulieu voulant que les députés du Bloc délaissent les travaux parlementaires à la Chambre des communes pour faire la promotion de l'indépendance dans leur circonscription.

Les membres du Bloc québécois votent depuis mercredi matin pour choisir un successeur à Daniel Paillé, qui a quitté la barre du parti pour des raisons de santé en décembre. Le vainqueur sera connu samedi.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer