Trudeau bloquera des candidats antiavortement

Justin Trudeau... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Justin Trudeau

Photo La Presse Canadienne

(OTTAWA) Justin Trudeau exige que tous les futurs candidats du Parti libéral s'engagent à voter contre des mesures qui restreignent le droit à l'avortement, a-t-il annoncé hier.

«Le Parti libéral a comme position officielle et absolue qu'on est un parti pro-choix, a résumé M. Trudeau. Tout candidat au Parti libéral en 2015 va devoir accepter et appuyer cette position du parti.»

La mesure ne touche pas les députés libéraux qui siègent déjà à la Chambre des communes. M. Trudeau dit ignorer combien ils sont, mais il assure qu'ils sauront accepter la situation.

«Je sais qu'il y a des gens qui représentent différentes positions dans ce débat-là, a-t-il dit. Mais ils savent très bien que ma position et la position du Parti libéral est une position pro-choix et que le Parti libéral ne va pas accepter de rouvrir le débat sur l'avortement.»

L'annonce est survenue quelques heures après que le groupe Campaign Life Coalition eut annoncé son intention de lutter activement pour évincer tous les députés pro-avortement de la Chambre des communes. Le groupe tient aujourd'hui une «Marche pour la vie» devant le parlement fédéral.

La prise de position de Justin Trudeau a surpris John McKay, député libéral de Scarborough-Guildwood, qui ne cache pas son opposition à l'avortement.

«Déception n'est pas le bon mot, a-t-il indiqué à sa sortie des Communes. M. Trudeau épouse les orientations du parti. Prenez la légalisation de la marijuana, c'est aussi une position du parti. Ça peut paraître choquant, mais c'est ça, la démocratie.»

Il n'a pas l'intention de quitter le Parti libéral. Au final, il se reconnaît davantage au sein de cette formation. Il note d'ailleurs que plusieurs tentatives des députés conservateurs d'arrière-ban pour restreindre le droit à l'avortement se sont heurtées au refus du premier ministre Stephen Harper de relancer ce débat explosif.

«Si vous êtes un député pro-vie au sein du Parti conservateur, vous n'êtes pas très heureux par les temps qui courent», a-t-il ironisé.

Vote libre des conservateurs

Le premier ministre Harper a toujours été clair: il n'est pas question de rouvrir le débat sur l'avortement, a indiqué son porte-parole, Carl Vallée. Mais cela n'a pas empêché les députés conservateurs pro-vie de voter librement par le passé.

«Comme vous avez pu le remarquer, lors des votes à la Chambre des communes dans le passé, les députés conservateurs peuvent voter selon leur conscience», a-t-il indiqué.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, a pour sa part rappelé que son parti s'oppose à toute tentative de restreindre le droit à l'avortement. Il a tourné en dérision la prise de position de son rival libéral, qui permet à ses députés antiavortement actuels de rester au sein de son caucus.

«C'est une question de principe ou c'est pas une question de principe, a dit M. Mulcair. Alors je n'arrive pas à comprendre comment on peut avoir deux niveaux de principes à l'intérieur d'un caucus. Je laisserai à M. Trudeau le soin de vous l'expliquer.»




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer