John Baird demande un changement de leadership chez Via Rail

Il semble bien que ce soit la fin pour le patron de Via Rail. Le ministre des... (Photo: Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Photo: Robert Skinner, Archives La Presse

Steve Rennie
La Presse Canadienne
OTTAWA

Il semble bien que ce soit la fin pour le patron de Via Rail. Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, voix influente au sein du cabinet, a affirmé vendredi avoir perdu confiance en la capacité de Steve Del Bosco de diriger la société d'État, et a laissé entendre que ses jours étaient comptés.

M. Baird a adopté la rare pratique de blâmer publiquement sur Twitter M. Del Bosco, jeudi soir, avant d'élaborer, vendredi, sur son agacement à l'égard des communications publiques de Via Rail sur des sujets comme les problèmes techniques d'équipement de sécurité aux passages à niveau.

Lors d'une conférence de presse sur un autre sujet, vendredi, M. Baird a affirmé que l'accusation à tort par Via Rail cette semaine du service d'autobus à Ottawa pour un mauvais fonctionnement de la signalisation à un passage près de chez lui a été la goutte qui avait fait déborder le vase. On a appris par la suite qu'il s'agissait d'un problème technique avec les feux de signalisation au passage à niveau.

Questionné à savoir si la position exprimée était celle du gouvernement conservateur ou celle du député Baird, le ministre a répliqué qu'il «parlait toujours au nom du gouvernement».

Une porte-parole de la ministre des Transports, Lisa Raitt, qui a la responsabilité de Via Rail, a simplement affirmé que la société d'État devra en faire plus pour répondre aux attentes du public. L'entreprise n'a pas voulu en dire davantage, vendredi, affirmant «ne pas commenter les déclarations de députés de la Chambre des communes».

«Si vous n'êtes pas en mesure de gérer le fonctionnement des passages à niveau, ou même de simplement communiquer avec le public de manière efficace, franche et transparente, je ne crois pas que vous soyez qualifiés pour diriger les chemins de fer du pays», a répondu M. Baird à une question sur Via Rail, lors d'une conférence de presse organisée pour la visite du ministre néerlandais des Affaires étrangères, à Ottawa.

Le ministre Baird a dit avoir exprimé ses inquiétudes directement à M. Del Bosco. «Je dois rendre des comptes, et je leur ai dit il y a deux ou trois semaines que nous les tiendrions pour responsables, et c'est ma vision des choses», a-t-il ajouté.

M. Del Bosco oeuvre au sein de Via Rail depuis 1978; il a été nommé président et chef de la direction par intérim plus tôt cette année.

M. Baird a laissé entendre que M. Del Bosco pourrait se retrouver sans travail «plus tôt que tard».

«J'ai exposé mon point de vue clairement, et je vous inciterais à suivre la situation au cours des prochains jours», a-t-il fait valoir.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer