Le ministre Poilievre défend la réforme électorale des conservateurs

Le ministre fédéral responsable de la réforme démocratique,... (Photo FRED CHARTRAND, PC)

Agrandir

Le ministre fédéral responsable de la réforme démocratique, Pierre Poilievre

Photo FRED CHARTRAND, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le ministre fédéral responsable de la réforme démocratique, Pierre Poilievre, affirme qu'il écoute la grogne grandissante à l'endroit du controversé projet de loi de la nouvelle réforme du gouvernement Harper, mais il ne s'engage pas à y apporter des changements.

Invité à diverses émissions politiques, dimanche, le jeune ministre a continué de défendre la réforme et s'est à nouveau défendu d'avoir mal cité l'auteur d'un rapport que les conservateurs ont utilisé pour justifier les mesures extraordinaires prévues par le projet de loi.

M. Poilievre a affirmé que le comité de la Chambre des communes n'en est qu'à son quatrième jour d'audiences sur le projet de loi C-23, la Loi sur l'intégrité des élections, et qu'il est trop tôt pour dire si des amendements seront apportés.

L'auteur du rapport en question, l'ancien officier électoral de la Colombie-Britannique Harry Neufeld, a affirmé la semaine dernière devant ce comité que son opinion sur l'identification des électeurs avait été mal interprétée et que le ministre avait fait une lecture sélective pour le citer.

Ses inquiétudes sur les irrégularités concernent les erreurs administratives, et non la fraude électorale, a précisé M. Neufeld.

M. Poilievre affirme pour sa part avoir cité le «compte rendu textuel» de M. Neufeld.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer