Disparition de postes bilingues à Revenu Canada: le NPD se plaint

Le chef du NPD, Thomas Mulcair... (Photo CHRIS WATTIE, Reuters)

Agrandir

Le chef du NPD, Thomas Mulcair

Photo CHRIS WATTIE, Reuters

Lina Dib
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le retrait de la désignation bilingue à plusieurs postes à l'Agence du revenu du Canada (ARC) pousse le NPD à porter plainte au Commissaire aux langues officielles.

La semaine dernière, le quotidien Le Droit, d'Ottawa, a révélé que des dizaines d'employés de l'agence ont été avertis que leurs postes n'avaient plus à être bilingues. Ces postes devenaient donc unilingues anglais et, par le fait même, n'offraient plus la prime au bilinguisme qui est de 800 $ par année.

Mardi, les porte-parole à l'ARC ne fournissaient toujours pas le nombre de postes touchés.

«Encore une fois, le gouvernement conservateur prend des décisions unilatérales sans consulter personne. Le message est clair: ils n'en ont rien à cirer du bilinguisme», a tonné, dans un communiqué, le porte-parole néo-démocrate en matière de langues officielles, le député d'Acadie Bathurst, Yvon Godin.

M. Godin s'est dit convaincu que l'économie des primes au bilinguisme ne justifie pas la décision de l'agence.

«Ça représente une infime économie pour le gouvernement, alors que les francophones et les employés risquent de ne plus pouvoir recevoir des services et travailler dans leur langue», a supposé le député Godin.

Ce sera à Graham Fraser, Commissaire aux langues officielles, de se pencher sur la situation.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer