Un ex-général accuse les conservateurs de le discréditer

Andrew Leslie (à gauche) dans la région de Pashmul, en Afghanistan,... (Archives AFP)

Agrandir

Andrew Leslie (à gauche) dans la région de Pashmul, en Afghanistan, en novembre 2006.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jim Bronskill
La Presse Canadienne
Ottawa

Un général à la retraite qui a dirigé les troupes canadiennes en Afghanistan accuse les conservateurs de se livrer à une «attaque personnelle» concernant ses dépenses de déménagement dans l'objectif de discréditer son nouveau rôle de conseiller pour le Parti libéral du Canada.

L'ancien lieutenant-général Andrew Leslie a balayé du revers de la main ce qu'il a qualifié d'attaque partisane, affirmant qu'il avait été visé par des «balles réelles» dans son ancien rôle et qu'il pouvait encaisser la pression qui vient avec le fait de travailler pour le leader libéral Justin Trudeau.

Le vétéran des Forces armées canadiennes a publié sa réaction en ligne dimanche, sans toutefois expliquer comment il en était venu à la conclusion que les conservateurs étaient derrière cette fuite.

Il a précisé dans cette missive que cette histoire lui confirmait qu'il avait fait le bon choix en optant de servir son pays aux côtés de Justin Trudeau.

Le ministre de la Défense, Rob Nicholson, a pour sa part affirmé dimanche qu'il demanderait à son ministère de lui expliquer comment un déménagement à l'intérieur de la même ville - Ottawa - pouvait entraîner des dépenses de 72 000 $.

Le ministre Nicholson a plaidé que ce montant lui semblait excessif et a remis en question le jugement de l'ancien militaire.

«En attendant, il est important pour Andrew Leslie d'expliquer en quoi il croit qu'il s'agit là d'une dépense raisonnable que devront absorber les contribuables canadiens», a exposé M. Nicholson dans une déclaration.

Andrew Leslie a déclaré à CTV News, qui a diffusé un reportage sur le sujet samedi soir basé sur un document du gouvernement, qu'il n'avait enfreint aucune règle et que la majorité de ces frais de déménagement étaient des honoraires immobiliers.

Le réseau CTV n'a pas précisé comment il avait obtenu le document, mais le bureau de Rob Nicholson a précisé qu'il avait été publié en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

Le reportage a été diffusé moins d'une semaine avant l'ouverture du congrès du Parti libéral du Canada, qui se tiendra à Montréal du 20 au 23 février, au cours duquel Andrew Leslie doit livrer un discours.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer