Ralph Goodale réclame une enquête sur une soirée de financement conservatrice

Ralph Goodale réclame une enquête sur une activité de financement... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Ralph Goodale réclame une enquête sur une activité de financement qui s'est tenue dans la circonscription de la ministre du Patrimoine Shelly Glover, à Winnipeg.

Photo archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
WINNIPEG

Le député libéral Ralph Goodale demande à la commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique d'enquêter sur une activité de financement qui s'est tenue à Winnipeg, dans la circonscription de la ministre du Patrimoine Shelly Glover.

Dans une lettre à Mary Dawson, M. Goodale affirme que sa demande fait suite à un reportage du réseau CTV qui rapportait que la plupart des invités à cet événement, tenu le 16 janvier, provenaient de la communauté culturelle de la ville.

Le ministère du Patrimoine canadien et des langues officielles est responsable des arts et de la culture.

Le député de Wascana, en Saskatchewan, mentionne qu'il y a entorse à la Loi sur les conflits d'intérêts, qui stipule qu'aucun titulaire d'une charge publique ne peut solliciter directement des fonds de quelque personne ou organisation que ce soit, si cela le place en situation de conflit d'intérêts.

Dans le reportage de CTV, Mme Glover a elle-même affirmé avoir contacté la commissaire à l'éthique afin de s'assurer que son événement ne présentait aucun problème. Elle a ajouté que c'est l'association de sa circonscription qui avait envoyé les invitations et qu'elle n'avait pas dressé la liste des invités.

Son bureau a admis que certains invités faisaient affaire avec son ministère et qu'elle n'allait pas accepter les 1200 $ amassés.

Le bureau de Mme Dawson a publié un bulletin d'information sur les activités de financement et les conflits d'intérêts, dans lequel la commissaire précisait l'interdiction de solliciter des fonds des compagnies ou organisations avec qui les ministères et les politiciens font affaire ou pourraient faire affaire dans le futur, dans le cadre de leurs fonctions officielles, ajoute M. Goodale dans sa lettre.

Il note que le bulletin demandait aux politiciens d'être particulièrement prudents lorsque des lobbyistes ou autres groupes d'intérêts prennent part à des collectes de fonds politiques organisées par les associations ou partis de leur district électoral.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer