Les conservateurs lancent des pubs négatives contre Trudeau

Capture d'écran tirée d'une vidéo mise en ligne... (Image: justinpasalahauteur.ca)

Agrandir

Capture d'écran tirée d'une vidéo mise en ligne par le gouvernement conservateur sur un site web nommé «Justin pas à la hauteur».

Image: justinpasalahauteur.ca

Partager

(Ottawa) Comme il l'avait fait pour les derniers chefs libéraux, le Parti conservateur a déjà commencé sa campagne de publicités négatives contre Justin Trudeau, quelques heures à peine après son élection.

La vidéo mise en ligne sur un site web nommé «Justin pas à la hauteur» commence en disant: «Justin Trudeau... Il est l'héritier d'un nom connu, mais... a-t-il le jugement pour devenir premier ministre?»

Le clip d'environ 30 secondes montre le nouveau chef du Parti libéral du Canada avec une moustache durant Movember et en train d'enlever sa chemise sur une estrade à la manière d'un strip-tease.

On y rappelle certaines de ses déclarations, dont l'une à Radio-Canada où il avait déclaré qu'il pourrait considérer de faire la souveraineté du Québec si le gouvernement Harper était réellement le reflet du Canada. Cette mention au gouvernement Harper a été retirée de la citation.

«Justin Trudeau... Il n'est pas à la hauteur», conclut le narrateur en étouffant un éclat de rire.

Version anglophone différente

La publicité anglophone, sur le site «Justin over his head» ajoute un court segment dans lequel on le voit, très jeune, lançant, sourire en coin: «Les Québécois sont meilleurs que le reste du Canada parce que, vous savez... nous sommes des Québécois et tout ça».

«Rien n'évoque un bon jugement autant que de dire qu'une région est meilleure qu'une autre», ironise le narrateur en riant.

Une icône à la droite de l'écran sollicite des dons et renvoie à un site web du Parti conservateur.

Au bas de l'écran, un communiqué de presse s'en prend aussi aux journalistes. Le communiqué est daté du 11 avril, bien que Fred DeLorey, porte-parole du parti, a indiqué à La Presse que la campagne venait tout juste d'être mise en ligne.

«Tant que le Parti conservateur n'avait pas commencé à diffuser des annonces télévisées sur les propos de Trudeau, les médias d'Ottawa ignoraient cette interview choquante sur CTV. Voilà pourquoi nous avons besoin de votre aide pour continuer à diffuser nos annonces, pour que le plus grand nombre de Canadiens possible les voient», lit-on dans le document.

Le Parti libéral s'attendait à ce type d'attaques sitôt leur nouveau chef nommé, puisque le parti conservateur a employé la même tactique avec les deux prédécesseurs de Justin Trudeau: Stéphane Dion et Michael Ignatieff.

Tant le PLC que M. Trudeau ont récolté des fonds au cours des derniers mois pour répondre à cette attaque et présenter le chef à leur manière. Justin Trudeau a promis de rester positif face aux assauts des conservateurs.

«Les Canadiens souhaitent que la politique positive soit plus forte que le barrage systématique de commentaires négatifs qui, vous le savez comme moi, arrivera sous peu sur les ondes de vos écrans de télévision partout au Canada. Nos bénévoles nous l'ont dit, les messages téléphoniques ont déjà commencé», a-t-il déclaré dans son discours de victoire dimanche soir à Ottawa.

Aujourd'hui, lundi marquera la première Période de questions durant laquelle le nouveau chef libéral affrontera ses homologues Stephen Harper et Thomas Mulcair à la Chambre des communes.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer