Le sénateur Boisvenu rembourse 900 $ en allocation de logement

Le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu... (PHOTO ADRIAN WYLD, PC)

Agrandir

Le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu

PHOTO ADRIAN WYLD, PC

Partager

(Ottawa) Le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu a annoncé jeudi qu'il rembourse plus de 900 $ en allocations de logement, une somme qu'il se dit «mal à l'aise» d'avoir réclamée.

La Presse a révélé samedi que M. Boisvenu a touché des milliers de dollars en allocations de logement même s'il vit en permanence dans la région d'Ottawa depuis février 2012. M. Boisvenu s'est séparé de son épouse, Diane Carlos, il y a un an, mais le couple n'a pas encore conclu un accord de séparation des biens.

Mme Carlos habite le condo du couple en permanence, à Sherbrooke. M. Boisvenu continue de déclarer aux autorités du Sénat que ce condo est sa résidence principale, même s'il y met les pieds qu'une ou deux fois par mois.

Le bureau de régie interne du Sénat s'est penché sur cette pratique, et conclu que M. Boisvenu n'a pas enfreint les règles.

Le sénateur se dit toutefois «mal à l'aise», car il a réclamé des sommes par erreur.

«Alors que j'effectuais la transition entre mon ancienne résidence et ma nouvelle résidence à l'été 2012, je suis demeuré pendant une courte période avec quelqu'un avec qui j'entretenais une relation, a indiqué le sénateur dans un communiqué. Même si cela respectait les règles, je me sens mal à l'aise avec l'allocation et j'ai remboursé au complet 907 $.»

«Cela est important pour moi, a-t-il ajouté, car je tiens à ce qu'il n'y ait aucun doute au sujet des dépenses en lien avec mon travail de sénateur.»

La déclaration du sénateur est restée muette sur la liaison qu'il a entretenue avec son adjointe, Isabelle Lapointe, une idylle qui a violé les règles d'embauche du Sénat. Ces règles stipulent que «les sénateurs ne peuvent pas embaucher parmi leur personnel un membre de la famille ou un membre du ménage».

Des collègues de M. Boisvenu ont déclaré mercredi que la relation amoureuse entre les deux est terminée. Et tout indique que Mme Lapointe sera mutée à un autre bureau.

Mercredi, le Parti libéral a demandé à ce que le bureau de la régie interne se saisisse du dossier de M. Boisvenu.

Les membres de ce comité se sont refusés à tout commentaire, jeudi matin, au terme d'une réunion. En fin de journée, leur président, le sénateur conservateur David Tkatchuk, a déclaré par communiqué «que les explications du sénateur Boisvenu sont satisfaisantes et que le dossier est clos».

Le sénateur Boisvenu est resté introuvable au Parlement fédéral, jeudi. Il n'a pas assisté aux réunions auxquelles il devait prendre part. Son bureau n'a donné aucune suite aux appels de La Presse .

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer