Suppressions d'emplois: les anciens combattants aussi touchés

Des vétérans et leurs partisans ont maintes fois... (Photo : François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Des vétérans et leurs partisans ont maintes fois contesté les affirmations voulant que leur nombre aille en diminuant. Ils ont souligné que magré la diminution du nombre d'anciens combattants issus des conflits du 20e siècle, des milliers d'autres militaires, de retour d'Afghanistan ceux-ci, utilisaient les services du ministère.

Photo : François Roy, archives La Presse

La Presse Canadienne
Ottawa

Le budget fédéral prévoit l'abolition de quelque 800 emplois au ministère des Anciens Combattants au cours des trois prochaines années, révèle une lettre envoyée au personnel et dont La Presse Canadienne a obtenu copie.

Dans la note, la sous-ministre de ce ministère, Suzanne Tinning, écrit que les services aux anciens combattants s'en tirent relativement bien malgré tout.

Elle y explique que le ministère prévoit gérer les suppressions d'emplois avec le redéploiement du personnel et l'attrition puisque de l'ensemble des employés, 30 pour cent seront éligibles à la retraite en 2016.

Mme Tinning précise également que l'abolition de postes aura lieu parce que le nombre de vétérans ayant recours aux services du ministère est de moins en moins important. Elle fait remarquer que cette situation, doublée des progrès technologiques, fait en sorte que le travail fait par le ministère n'est plus aussi nécessaire qu'il l'était auparavant.

Des vétérans et leurs partisans ont maintes fois contesté les affirmations voulant que leur nombre aille en diminuant.

Ils ont souligné que magré la diminution du nombre d'anciens combattants issus des conflits du 20e siècle, des milliers d'autres militaires, de retour d'Afghanistan ceux-ci, utilisaient les services du ministère.

Le syndicat représentant les employés du ministère a rappelé qu'en dépit de la manière dont elles étaient présentées, des réductions budgétaires équivalaient nécessairement à une diminution des services.

En conférence de presse plus tôt cette semaine, le président du syndicat des employés du ministère des Anciens Combattants, Yvon Thauvette, a indiqué que les compressions affecteraient les emplois d'au moins 75 employés du service à la clientèle.

«Ce sont eux qui connaissent les besoins des anciens militaires», a-t-il déclaré.

«La perte de ces emplois et de ces postes aura un impact direct.»

La lettre, titrée «Moving Forward» («Aller de l'avant»), ne fournit pas de précisions à propos des emplois qui seront supprimés.

Un porte-parole du ministre Steven Blaney, a réagi en affirmant que le gouvernement tentait d'éliminer la «paressase» pour fournir des services et des soins simplifiés aux anciens combattants. «Nous allons aussi nous assurer que les employés soient déployés aux endroits appropriés afin de servir efficacement nos vétérans et leurs familles», a écrit Jean-Christophe de le Rue dans un courriel transmis à La Presse Canadienne.

M. de le Rue a ajouté que le ministre avait déclaré à de nombreuses reprises «que les changements ayant lieu au sein du ministère seront gérés (par) l'attrition et une gestion efficace des ressources humaines», rappelant que «d'ici 2016, 30 pour cent des employés, c'est-à-dire plus de 1000 personnes, seront éligibles à la retraite».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer