Célébrations du 150e: des ententes administratives suffiraient, selon Couillard

Le premier ministre a répété que l'apport des... (PHOTO CLÉMENT ALLARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le premier ministre a répété que l'apport des Québécois à la construction du Canada doit être «répété et réaffirmé».

PHOTO CLÉMENT ALLARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Le premier ministre Philippe Couillard croit que des ententes administratives avec Ottawa satisferaient les Québécois pour les célébrations du 150e anniversaire du Canada.

M. Couillard n'a pas précisé dans quel domaine il souhaite ainsi conclure une entente avec le gouvernement fédéral d'ici 2017.

Lors d'un point de presse, mardi, avant une rencontre avec des chefs autochtones, M. Couillard n'a évoqué aucun projet pour que le Québec ratifie la Constitution de 1982.

Le premier ministre a toutefois répété que l'apport des Québécois à la construction du Canada doit être «répété et réaffirmé».

Appelé à préciser quel geste permettrait de réaffirmer cette contribution, M. Couillard a notamment parlé d'ententes administratives.

Samedi, lors d'un événement à Québec auquel participait également le premier ministre Stephen Harper, M. Couillard a déclaré qu'à l'aube du 150e anniversaire du Canada, «les Québécois souhaitent que le pacte qui lui a donné naissance soit réaffirmé».

Dimanche, M. Couillard a expliqué que ces propos ne devaient pas être perçus comme une demande pour que le Québec réintègre le giron constitutionnel d'ici trois ans.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer