Le Vieux-Sainte-Rose vu par Jean-Claude Gobé

Jean-Claude Gobé... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Jean-Claude Gobé

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après les soubresauts des derniers mois à la Ville de Laval, qui a vu passer trois maires, une véritable campagne électorale s'amorce officiellement en septembre. Mais avant d'y plonger, La Presse a proposé aux candidats à la mairie - Robert Bordeleau, Marc Demers et Jean-Claude Gobé -, de lui faire découvrir un lieu marquant pour eux, au coeur de cette ville dont ils souhaitent mener le destin. Aujourd'hui, Jean-Claude Gobé nous amène dans le Vieux-Sainte-Rose.

Le point de rencontre est donné sur le boulevard Sainte-Rose, dans un quartier fleuri, devant ce qui fut la résidence d'Antoine Labelle, communément appelé le curé Labelle et surnommé le Roi du nord. Mais avant de se frotter à ce personnage visionnaire et surtout à son esprit de développeur, l'astuce de Jean-Claude Gobé aura été de nous faire traverser la ville en passant sur le boulevard des Laurentides.

La démonstration est claire. Le boulevard des Laurentides, avec son urbanisme échevelé et son enfilade de bannières clinquantes et de devantures de magasins parfois déglinguées, est le parfait contre-pied de ce que propose le candidat à la mairie. «Le Vieux-Sainte-Rose est un quartier mythique, un quartier de culture et de promenade en comparaison à certaines artères froides avec ses centres d'achats, ses parkings, sans arbres et sans fleurs, quelque chose d'un peu déshumanisé quoi!» explique M. Gobé.

Ce dernier ne s'étonne guère des allures qu'a prises Laval au fil du temps. Après tout, rappelle-t-il, «l'urbanisme de Laval a été fait par des promoteurs et des professionnels, des ingénieurs notamment, en fonction de leurs intérêts».

Convivialité et harmonie

La revitalisation des quartiers fait partie des thèmes importants qu'entend aborder le chef du nouveau parti Action Laval au cours de la campagne électorale. «Il faut faire de Laval une ville habitée et pas seulement une ville de consommation. Vivre ensemble, ça passe par le sport, la culture, les arts et les loisirs», soutient-il.

Et là où il y a des projets de condos, au bord de l'eau, il faut plutôt aménager des plages, propose M. Gobé. Le choix est simple, selon lui. «Il faut oser car une plage, c'est un milieu de vie communautaire formidable», dit-il avec enthousiasme.

Jean-Claude Gobé avance également des idées pour améliorer l'offre d'enseignement supérieur sur l'île. «Nous sommes 400 000 mais nous n'avons qu'un seul cégep. Laval a accueilli l'Université de Montréal mais ça ne suffit pas», dit-il en insistant sur l'importance d'avoir de bonnes relations gouvernementales pour parvenir à réaliser un tel projet.

Dans cette même veine, M. Gobé dit rechercher la bonne harmonie afin de faire avancer les dossiers, même avec ses adversaires. «La population veut qu'on rétablisse la crédibilité de Laval. Il ne faut donc pas se comporter comme une gang de chicaneux de cour d'école! La politique, c'est la route à suivre pour faire des choses. Mais on peut se comporter en citoyens engagés», croit celui qui a été député, à Montréal, pendant 18 ans.

Administration de proximité

Cette idée n'est d'ailleurs pas étrangère à sa volonté de rapprocher les élus des citoyens. M. Gobé propose de créer six bureaux de quartiers dans la ville où les élus seront disponibles pour les citoyens, selon un horaire déterminé. Et cela concerne les conseillers municipaux de toutes allégeances puisque M. Gobé prédit déjà que la composition du prochain conseil municipal changera radicalement. «Ce ne sera plus un parti unique qui va siéger. Il n'y aura plus de Kadhafi lavallois», laisse-t-il tomber avant de souligner qu'il veut tout de même une majorité!

_________________________________________________

Parcours politique

1975 Attaché de presse du ministre de la Justice, Jérôme Choquette

1985 Élu député libéral dans la circonscription de LaFontaine. Il sera réélu à trois reprises.

2003 Départ de la politique provinciale sous les pressions du PLQ pour faire place à Tony Tomassi

2004 et 2006 Candidat défait aux élections fédérales avec le Parti libéral du Canada

2011 Conseiller politique du chef de l'ADQ et président de l'association adéquiste de LaFontaine

2013 Fondation du parti Action Laval

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer