Recensement 2016: la plus forte proportion d'immigrants depuis 1921

Selon les données dévoilées mercredi par Statistique Canada,... (Photo Olivier Jean, archives La Presse)

Agrandir

Selon les données dévoilées mercredi par Statistique Canada, le jour du recensement de l'an dernier, 21,9 % de la population a déclaré être, ou avoir été, un immigrant reçu ou un résident permanent.

Photo Olivier Jean, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

La proportion d'immigrants et de résidents permanents au sein de la population canadienne a atteint en 2016 son deuxième niveau le plus élevé depuis la création de la fédération canadienne.

Selon les données dévoilées mercredi par Statistique Canada, le jour du recensement de l'an dernier, 21,9 % de la population a déclaré être, ou avoir été, un immigrant reçu ou un résident permanent.

La proportion la plus élevée avait été enregistrée en 1921 alors que 22,3 % des Canadiens s'étaient dits issus de l'immigration.

Entre 2011 et 2016, ce sont 1 212 075 nouveaux immigrants qui ont élu domicile au Canada, indique Statistique Canada.

Le recensement de 2016 permet, pour la première fois, de savoir en vertu de quel programme les immigrants ont pu entrer au pays. Ainsi, près de six nouveaux arrivants sur dix (60,3 %) ont pu s'installer au Canada grâce au volet économique.

Plus du quart (26,8 %) ont fait appel au regroupement familial, et un peu plus d'un immigrant sur dix (11,6 %) a été admis au pays comme réfugié.

Les immigrants récents proviennent majoritairement d'Asie, incluant le Moyen-Orient (61,8 %). La plus forte progression a été enregistrée auprès des immigrants nés en Afrique. Alors qu'ils n'étaient que 3,2 % en 1971, ils représentaient en 2016 13,4 % des immigrants récents. La proportion d'immigrants provenant d'Europe continue, quant à elle, de chuter. En 1971, elle s'établissait à 61,6 %, pour ne représenter que 11,6 % de l'immigration totale en 2016.

Les trois plus grandes villes canadiennes, soit Toronto, Vancouver et Montréal, continuent d'accueillir plus de la moitié des immigrants qui s'installent au Canada.

Environ 39 % des immigrants ont élu domicile en Ontario en 2016. Cette proportion était beaucoup plus élevée, à 55,9 % en 2001.

Le Québec arrive en deuxième place avec 17,8 % des immigrants récents qui se sont installés dans la Belle province en 2016.

Statistique Canada note qu'en 15 ans, les provinces des Prairies et les provinces de l'Atlantique ont plus que doublé leur part de l'immigration récente.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer