Justin Trudeau souligne le 75e anniversaire du raid de Dieppe

Justin Trudeau (au centre)... (Photo Justin Tang, La Presse Canadienne)

Agrandir

Justin Trudeau (au centre)

Photo Justin Tang, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Un petit groupe de vétérans, de dignitaires et d'invités ont souligné mardi le 75e anniversaire du raid de Dieppe par une dernière cérémonie, sous la pluie, à Ottawa.

La cérémonie a pris place au Monument commémoratif de guerre du Canada, sous une averse torrentielle. Le premier ministre Justin Trudeau a remarqué le temps pluvieux en rendant hommage aux soldats tués, blessés ou faits prisonniers lors de cette bataille - la plus sanglante de la Seconde Guerre mondiale pour les forces canadiennes.

«Tandis que nous sommes ici, assis ici sous la pluie en train de nous dire que nous devrons être inconfortables au cours des prochaines minutes, tandis que nos habits se mouillent, que nos cheveux se mouillent et que nos souliers se mouillent, je pense que c'est d'autant plus approprié de nous rappeler que ce jour-là, à Dieppe, la pluie n'était pas de la pluie - c'était des balles», a-t-il souligné, en abaissant son propre parapluie.

Outre M. Trudeau, la délégation canadienne comprenait le ministre des Anciens Combattants, Kent Hehr, qui se trouvait en France, la veille, à l'occasion du dévoilement d'un monument à la mémoire des membres du King's Own Calgary Regiment.

Des quelque 5000 Canadiens qui ont pris part au raid de Dieppe, seuls 2200 ont ensuite pu regagner le Royaume-Uni.

«Aujourd'hui, nous rendons hommage à ceux qui se sont battus avec cran et bravoure sur les plages de France», a poursuivi Justin Trudeau, devant la tombe du Soldat inconnu.

Le raid de Dieppe s'était amorcé avant l'aube, le 19 août 1942, et visait à mettre les défenses allemandes à l'épreuve sur la rive du port français, alors occupé. Mais les chars blindés devant les appuyer sont arrivés trop tard et les bataillons d'infanterie ont été exposés aux tirs des mitrailleuses, perchées sur les falaises surplombant la plage.

Malgré le carnage, l'assaut a permis de récolter de précieux renseignements qui se sont plus tard avérés utiles lors des attaques des forces alliées en Normandie, en Afrique et en Italie.

Justin Trudeau a dit espérer que cet hommage permette de rappeler le lourd tribut payé à la guerre.

«Aujourd'hui et tous les jours, nous réaffirmons notre engagement à chercher la paix et la justice pour tous», a conclu le premier ministre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer