Passagers d'Air Transat coincés: ouverture d'une enquête

Des passagers d'un vol d'Air Transat qui arrivait... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Des passagers d'un vol d'Air Transat qui arrivait de Belgique ont été coincés dans l'appareil pendant près de six heures sur une piste de l'aéroport international d'Ottawa.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'Office des transports du Canada (OTC) a ouvert une enquête au sujet du retard dans deux vols d'Air Transat, qui a fait en sorte que des passagers sont demeurés coincés pendant des heures sur le tarmac de l'aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa, lundi soir.

L'Office des transports du Canada (OTC) a ouvert... (Capture d'écran, Twitter) - image 1.0

Agrandir

Capture d'écran, Twitter

L'OTC a ordonné au transporteur de lui faire état des circonstances ayant entouré les retards, en lui indiquant notamment si, au moment des incidents, il a respecté les conditions de transport applicables aux vols internationaux en ce qui a trait aux services offerts aux passagers coincés.

Les plaintes que déposeront les passagers auprès de l'OTC relativement aux incidents de lundi seront traitées dans le cadre de cette enquête.

Le président et premier dirigeant de l'Office des transports du Canada, Scott Streiner, a rappelé par communiqué que les passagers ont des droits, et que l'«OTC est résolu à assurer le respect de ces droits».

Il ajoute que l'enquête déterminera si le transporteur aérien a respecté ses obligations concernant les services qu'il a offerts aux passagers des deux vols, et sinon, quelles mesures correctives s'imposent.

Des passagers d'un vol d'Air Transat qui arrivait de Belgique ont été coincés dans l'appareil pendant près de six heures sur une piste de l'aéroport international d'Ottawa. L'appareil, qui devait atterrir à Montréal, avait dû plutôt se poser à Ottawa en raison d'orages violents.

Sur son site web, Air Transat avait expliqué l'incident en affirmant, mardi, que le personnel de l'aéroport d'Ottawa n'avait pas été en mesure de fournir des passerelles ou escaliers qui auraient permis aux passagers de quitter les appareils pris au sol, et à l'appareil en provenance de Bruxelles d'être ravitaillé en eau potable, celle-ci étant épuisée à la fin du vol.

Cette affirmation a été démentie par l'aéroport, qui a assuré avoir les équipements nécessaires pour aider les passagers dans de telles situations. «Ni le service de manutention de la ligne aérienne au sol ni la compagnie aérienne n'ont fait demande de ces services lors de cet événement», a écrit l'aéroport par communiqué.

Air Transat dit accueillir «favorablement» l'enquête de l'OTC. Par communiqué, mercredi, la compagnie aérienne a offert son entière collaboration.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer