Les citoyens inondés seront indemnisés, dit le ministre Coiteux

La rivière Saint-Maurice est également sortie de son... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La rivière Saint-Maurice est également sortie de son lit dans le secteur du chemin de la Baie à Saint-Boniface.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Québec va indemniser les citoyens touchés par les inondations un peu partout au Québec selon les barèmes des programmes, a confirmé mardi le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

Le ministre est allé constater l'état des lieux à Shawinigan, en Mauricie, une région fort touchée par les crues printanières.

Mais elle n'est pas la seule. Il y a plusieurs régions où les niveaux d'eau élevés font des dommages. « C'est une grosse année du côté des inondations », a dit M. Coiteux.

Bien que les crues de 2017 ne battent pas le triste record de 1974, la situation actuelle est « exceptionnelle et inhabituelle », a souligné le ministre.

Il a aussi demandé à la population d'être patiente. La situation peut encore empirer avant de revenir à la normale, a-t-il dit, considérant qu'il va encore pleuvoir cette semaine.

« Je comprends la situation, ce n'est pas drôle, mais il faut demander aux citoyens d'être un peu patients, parce que je pense que les prochains jours ne vont pas être des jours où ça va s'améliorer tout de suite », a-t-il dit.

Selon le maire de Shawinigan, Michel Angers, il y a eu une légère augmentation des niveaux d'eau « mais le moment critique sera mercredi ou jeudi ».

Malgré tout, le ministre Coiteux a assuré que les autorités sont présentes, que les citoyens sont tenus informés de la situation et que des sacs de sable sont distribués pour les aider à protéger leurs résidences.

« Il y aura la possibilité aussi d'indemnisation pour les citoyens. Au ministère de la Sécurité publique, on a des programmes, il y a des normes qui sont établies », affirme le ministre.

Les citoyens sont informés de ce qu'ils pourraient réclamer, a-t-il ajouté, sans élaborer, car « ce n'est pas nécessairement le temps de remplir des formulaires, mais c'est le temps de mettre des sacs de sable ».

Quant au ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, il affirme ne pas avoir eu de demande d'aide de Québec, mais se dit prêt à intervenir si c'est le cas.

Les inondations ont aussi provoqué des affaissements de routes.

Au cours de la nuit, deux policiers de la Sûreté du Québec (SQ) en Mauricie ont même été blessés lorsque l'avant de l'auto-patrouille dans laquelle ils circulaient a plongé dans un trou d'environ un mètre de profondeur qui s'est créé sur une route rurale à Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Les blessures infligées aux deux agents par l'impact ne mettent pas leur vie en danger, mais en début de matinée, ils étaient toujours hospitalisés.

Au cours des heures qui ont suivi l'incident survenu à l'obscurité, vers 1h30, le trou situé dans un secteur rural du Chemin de la Rivière-à-Veillet s'est grandement élargi et s'est creusé de plusieurs mètres. La SQ et le ministère des Transports ont donc interdit toute circulation pour une période indéterminée sur ce tronçon situé entre Saint-Prosper-de-Champlain et Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Les citoyens de la région s'inquiètent d'ailleurs pour la route 155, entre La Tuque et le lac Saint-Jean.

À cet égard, le ministre Coiteux s'est fait rassurant. Selon lui, la situation est sous contrôle et il n'y a pas lieu de craindre une rupture de cette voie routière.

Les inondations affectent aussi les citoyens d'autres secteurs tels que Gatineau, en Outaouais, et Rigaud, en Montérégie.

À ces endroits, le niveau d'eau a encore augmenté récemment et l'on s'attend à ce que la situation s'aggrave.

La Montérégie

Le maire de Rigaud, Hans Gruenwald, a été formel mardi matin : il demande aux citoyens de ne pas enlever les sacs de sable qui protègent leurs résidences et les incite même à les renforcer. La municipalité a acheté 6000 poches pour ériger des barrières, a-t-il ajouté.

« Ça s'en va pas dans une direction qui est plus plaisante », a-t-il commenté en point de presse mardi matin.

En Outaouais

En Outaouais, les 66 résidants du CHSLD le Foyer Père Guinard, de Maniwaki, qui ont été évacués lundi matin à cause de la crue des eaux, ne sont pas encore en mesure de réintégrer leur demeure.

La Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais a décidé de suspendre les cours pour les élèves qui fréquentent la Cité étudiante de la Haute-Gatineau et le Centre de formation professionnelle de la Vallée-de-la-Gatineau, tous deux situés à Maniwaki.

Pour l'instant, les autres établissements du territoire de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais fonctionnent normalement. Le service des communications de la commission scolaire soutient que la situation sera évaluée régulièrement.

La Sécurité civile de l'Outaouais observe que les précipitations sont abondantes et que les réservoirs de la région sont remplis.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer