La SAQ n'a pas étudié la possibilité de vendre du cannabis

La possibilité que la marijuana soit distribuée par... (Photo Ninon Pednault, archives La Presse)

Agrandir

La possibilité que la marijuana soit distribuée par la SAQ est débattue depuis plusieurs mois.

Photo Ninon Pednault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si les intentions du gouvernement fédéral sont connues depuis un an et demi, et malgré une campagne de ses employés, la Société des alcools (SAQ) n'a jamais étudié la possibilité de vendre du cannabis. La raison est simple, a indiqué son président, mardi: le gouvernement Couillard ne lui en a jamais donné le mandat.

«On n'a rien d'amorcé à cet égard», a résumé le président de la société d'État, Alain Brunet.

Le grand patron de SAQ comparaissait en commission parlementaire dans le cadre de l'étude des crédits du ministère des Finances.

Il a été questionné par le député du Parti québécois, André Villeneuve, qui cherchait à savoir si la SAQ est en mesure de distribuer la substance, qui devrait être légale en juillet 2018 selon le calendrier établi par Ottawa.

M. Brunet a indiqué qu'il n'y a rien d'anormal à ce que la SAQ n'ait pas pris l'initiative de se pencher sur la question. Son mandat est d'assurer la vente de l'alcool sur le territoire québécois, et non d'autres produits.

«On n'est pas dans une démarche d'élargir le secteur d'activité, on est plutôt dans une démarche d'améliorer ce qu'on a déjà, ce qu'on fait déjà, a indiqué M. Brunet au terme de la séance. On est dans le commerce de l'alcool.»

Le gouvernement Couillard n'a jamais mandaté son entreprise d'étudier ce nouveau commerce. Le ministre des Finances, Carlos Leitão, a indiqué qu'il est encore beaucoup trop tôt pour déterminer comment le cannabis sera vendu lorsqu'il sera légal.

«Quelle que soit la décision qu'on prendra en termes de distribution, l'approche en a toujours été une de santé publique, a dit M. Leitão. Nous sommes encore très loin d'avoir déterminé ce que sera le canal de distribution.»

Ce commentaire du ministre a étonné le député Villeneuve. 

«Ça fait plus de 18 mois qu'on sait qu'il va y avoir la légalisation du cannabis d'ici le 1er juillet 2018, a-t-il souligné. Ce que le ministre nous dit, c'est que d'aucune façon, il n'a planché sur aucun scénario, il n'a posé aucune question, il ne s'est pas interrogé et n'a pas interrogé les fonctionnaires autour de lui.»

Le gouvernement de Justin Trudeau a été élu en octobre 2015 sur la promesse de légaliser l'usage de la marijuana à des fins récréatives.

La possibilité que la substance soit distribuée par la SAQ est débattue depuis plusieurs mois. Le syndicat qui représente les employés de la société d'État a commandé des études sur la question et fait campagne en faveur du projet.

M. Leitão a déjà exprimé de vives réserves face à la possibilité que le monopole d'État se lance dans le commerce de la marijuana.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer