Des milliers d'élèves canadiens commémoreront la bataille de la crête de Vimy

Des soldats à Vimy en France durant la... (PHOTO ARCHIVES NATIONALES DU CANADA)

Agrandir

Des soldats à Vimy en France durant la Première Guerre mondiale.

PHOTO ARCHIVES NATIONALES DU CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lee Berthiaume
La Presse Canadienne
OTTAWA

Des milliers de Canadiens ont amorcé ce que certains qualifient de «pèlerinage», alors que le Canada s'apprête à souligner le 100e anniversaire de la célèbre bataille de la crête de Vimy, un des épisodes marquants de l'histoire militaire du pays.

Parmi eux: 12 000 élèves qui ont étudié et économisé pour se rendre au Mémorial national du Canada, à Vimy.

Venant de partout au pays, ces élèves représenteront près de la moitié des visiteurs canadiens qui, selon le gouvernement fédéral, assisteront aux cérémonies qui se dérouleront à Vimy, dimanche, pour commémorer la victoire du Corps expéditionnaire canadien qui bouscula les unités allemandes et les rejeta de cette position importante face à la plaine de Lens, en avril 1917.

Il y a aura dans l'assistance 28 élèves de l'école Bishop Strachan, un pensionnat privé pour filles de Toronto, et leur enseignant en histoire, James Stewart.

«Vimy vous coupe toujours le souffle quand vous y venez, a dit M. Stewart, qui en sera à sa troisième visite. Le monument a un grand impact sur les gens qui le regardent. Ce sera quelque chose de vraiment important pour les élèves.»

L'intérêt et la participation de tous ces élèves ont bien été accueillis par des historiens.

«On observe des changements significatifs», souligne Tim Cook, auteur d'un récent livre sur la bataille de Vimy et son historiographie: «Vimy: The Battle et the Legend».

«Vimy est un symbole multigénérationnel qui a été transmis d'une génération à l'autre. C'est le passage du témoin à une nouvelle génération.»

M. Cook et d'autres observateurs attribuent cet intérêt à une grande diversité de facteurs.

À l'instar de nombreux collègues, M. Stewart demande à ses élèves de mener des recherches sur des soldats individuels qui ont combattu et trouvé la mort au cours de cette bataille.

Le président d'une agence organisant des circuits touristiques qui amènera 9000 élèves à Vimy, Matt Noble, accorde le mérite aux enseignants pour avoir entretenu la flamme.

«On voit un mouvement qui émerge, a-t-il déclaré. Les éducateurs montrent le chemin.»

Une présence «encourageante»

Jeremy Diamond, directeur général de la Fondation Vimy, dont la mission est de préserver et promouvoir l'héritage du Canada lors de la Première Guerre mondiale, croit que la présence d'autant d'élèves est «encourageante».

«Les vétérans de la Grande Guerre étant tous disparus, il est nécessaire que l'on s'assure que les plus jeunes générations apprécient et se souviennent de leur histoire», souligne-t-il.

La crête de Vimy, où s'est déroulée la bataille du 9 au 12 avril 1917, attire annuellement environ 700 000 visiteurs. Selon M. Diamond, seulement une petite partie d'entre eux sont Canadiens. L'endroit accueille des touristes venant d'autres pays comme le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

Il aimerait bien voir plus de Canadiens se rendre en «pèlerinage» à Vimy, qui est situé à environ deux heures de voiture de Paris.

Le nouveau Centre d'accueil et d'éducation sera inauguré au cours du week-end. Il remplace l'ancien, construit de façon temporaire il y a environ une décennie.

M. Diamond espère que ce nouveau centre érigé au coût de 10 millions de dollars  - dont 5 millions provenant du gouvernement canadien et 5 millions de la Fondation Vimy - attirera les Canadiens vers le Mémorial.

De son côté, M. Stewart espère que ses 28 élèves se rappelleront de cette visite pendant toute leur vie et que ce souvenir les nourrira d'un plus fort sentiment patriotique.

«J'espère qu'elles partageront un sentiment d'émerveillement de se retrouver là en compagnie de milliers d'autres Canadiens pour célébrer l'un des moments les plus importants de l'histoire canadienne. J'espère qu'elles reviendront avec un sentiment d'unité. J'espère qu'elles comprendront l'importance de l'Histoire en se retrouvant dans un endroit qui joue un rôle si important dans l'histoire canadienne.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer