Voie de contournement à Lac-Mégantic: Garneau croit possible d'accélérer

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, se dit optimiste quant à la possibilité de construire plus rapidement une voie ferroviaire de contournement à Lac-Mégantic.

À l'heure actuelle, en vertu du projet qui a été lancé afin d'accélérer l'étude sur la construction de la voie de contournement qui devrait débuter en 2021 pour être prête en 2023. Des études doivent auparavant être complétées par la firme Aecom en vue de l'aménagement de cette voie de contournement de 12 kilomètres.

Le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, trouve l'échéancier bien long. Il en a d'ailleurs déjà discuté avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui s'était engagé à travailler avec la municipalité, et à voir s'il ne serait pas possible d'accélérer les choses.

Interrogé à ce sujet, vendredi, alors qu'il était de passage à Montréal, le ministre Garneau s'est montré confiant. «Moi, je suis... je dirais, optimiste qu'on peut travailler ensemble et accélérer. Si on travaille tous ensemble, je pense qu'on peut le faire», a commenté le ministre des Transports.

Le 6 juillet 2013, 47 personnes étaient décédées, à Lac-Mégantic, lorsqu'un train transportant du pétrole brut avait dévalé une pente et déraillé au centre-ville de cette petite municipalité.

Petits aéroports: Garneau ne changera pas la loi

Par ailleurs, dans un autre dossier, le ministre Garneau n'a pas l'intention de modifier la loi qui permet l'implantation de petits aéroports même quand les municipalités situées à proximité de ceux-ci s'y opposent.

Il a été clair à ce sujet, vendredi, lorsqu'il a pris la parole devant l'Association québécoise du transport, à Montréal.

C'est le maire de Terrebonne, Stéphane Berthe, qui attend justement une décision du tribunal à ce sujet, qui a interrogé le ministre Garneau au microphone.

Le litige concerne l'implantation d'un aérodrome privé aux limites de Mascouche et Terrebonne, dans un contexte où les autorités municipales veulent protéger des milieux humides, cours d'eau et boisés sur certains lots.

Transports Canada a déjà autorisé le développement de ce petit aéroport.

Le ministre Garneau a répondu au maire qu'il appartenait à Transports Canada d'en décider, en vertu de sa compétence exclusive en la matière, qu'il y avait eu consultation à sa demande et qu'il n'avait donc pas l'intention de modifier la loi à ce chapitre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer