Un rapport des Communes suggère le retour du courrier à domicile

Le comité des Communes dépose son rapport quelques... (ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Le comité des Communes dépose son rapport quelques mois après un conflit de travail entre la société de la Couronne et son plus important syndicat, alors que le rôle même du service postal était réexaminé.

ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jordan Press
La Presse Canadienne
Ottawa

Un comité des Communes recommande que Postes Canada rétablisse la livraison du courrier à domicile là où elle l'avait interrompue depuis un an, et qu'elle maintienne son moratoire sur la conversion aux boîtes postales communautaires.

Dans un rapport publié mardi, le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires, à majorité libérale, jongle aussi avec l'idée d'élargir le mandat de Postes Canada afin que la société de la Couronne soit chargée de fournir aux régions rurales une «infrastructure essentielle de communication numérique».

Postes Canada pourrait ainsi «fournir les bases nécessaires» à cette infrastructure numérique, notamment pour les réseaux sociaux et les courriels.

Le comité des Communes dépose son rapport quelques mois après un conflit de travail entre la société de la Couronne et son plus important syndicat, alors que le rôle même du service postal était réexaminé.

Le rapport du comité recommande par ailleurs que le gouvernement et Postes Canada «prennent les mesures voulues» pour moderniser le régime de retraite à prestations déterminées, ce qui avait été un enjeu majeur lors des négociations avec le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes. Le comité propose notamment l'adoption d'un modèle de risques partagés entre l'employeur et les cotisants, la cogestion du régime ou son intégration au régime de la fonction publique fédérale.

Le rapport affirme aussi qu'il n'est pas nécessaire de réduire le nombre de jours par semaine de livraison du courrier, laissant entendre qu'un service réduit pourrait accélérer le déclin du volume de lettres constaté par Postes Canada.

À la lumière des audiences, le comité explique que les Canadiens sont ouverts à des livraisons moins de cinq jours par semaine, mais que cela ne cadre pas dans les modèles d'affaires de Postes Canada et de ses clients.

Le comité recommande plutôt des hausses des tarifs postaux, une réflexion sur l'élargissement du mandat de Postes Canada à la possible prestation de services internet à large bande et de téléphonie cellulaire, et des partenariats avec des entreprises du commerce en ligne pour augmenter les revenus.

Les membres conservateurs du comité n'ont pas appuyé le rapport parce qu'il ne proposait rien, selon eux, pour assurer un avenir stable et financièrement viable à Postes Canada.

Les néo-démocrates ont aussi rédigé un rapport dissident, pour déplorer le fait que les libéraux et les conservateurs aient même refusé d'étudier la possibilité pour Postes Canada d'offrir des services bancaires, comme cela se fait dans certains pays européens et comme le recommandait le syndicat.

Le président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Mike Palecek, a fait valoir que des centaines de milliers de résidants n'auraient toujours pas accès à une livraison à domicile en vertu des recommandations du comité, qui suggère un rétablissement pour les résidants ayant perdu le service après le 3 août 2015. Selon le syndicat, un grand nombre de ménages ont vu leur service transféré à une boîte postale communautaire en 2014 et au début de 2015.

«Nous sommes heureux de constater que près des deux tiers des ménages qui ont perdu le service de livraison à domicile pourraient le retrouver. Mais nous ne serons pas satisfaits tant que le service de livraison à domicile ne sera pas rétabli partout où il a été aboli. De plus, le comité n'a pas accordé au rétablissement d'une banque postale l'attention que cette idée méritait», a affirmé M. Palecek.

Postes Canada a indiqué qu'elle étudiera les recommandations, alors que la société de la Couronne réfléchit à des changements importants pour maintenir la viabilité de ses activités. Par communiqué, la société a aussi souligné un autre élément figurant dans le rapport, en parlant de la «difficulté de trouver un terrain d'entente» sur les questions relatives à Postes Canada.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer