Couillard promet une «commémoration nationale» pour Leonard Cohen

Leonard Cohen, photographié en janvier 2012 à Paris.... (JOEL SAGET, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Leonard Cohen, photographié en janvier 2012 à Paris.

JOEL SAGET, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une « commémoration nationale » sera organisée pour rendre hommage au poète et chanteur québécois Leonard Cohen, a annoncé le premier ministre Philippe Couillard vendredi. La forme reste à déterminer en collaboration avec la famille du défunt.

Lors d'une brève mêlée de presse, M. Couillard a déclaré que le jour du Souvenir « prend une couleur particulière cette année avec le décès de M. Cohen ».

« C'est un grand artiste québécois, un grand poète, quelqu'un qui est connu dans le monde entier. Si vous regardez les médias internationaux, en Europe et ailleurs, on salue le génie créatif de cet homme-là, son talent poétique », a-t-il affirmé.

Il a souligné son « humanité profonde » et « la façon dont sa poésie parle aux gens de leur vie quotidienne, de leurs sentiments profonds. C'est assez rare ».

« Il y a des extraits de ses chansons qui nous restent en tête, non seulement la musique, mais les paroles très profondes. » Le premier ministre a donné l'exemple de Dance me to the end of love. « Je trouve ça tellement beau comme formulation. »

« Récemment, il y a eu un prix Nobel de littérature donné à Bob Dylan. Je trouve que Leonard Cohen n'est pas loin de cette influence-là sur le plan de la poésie et de la création littéraire », a ajouté le premier ministre.

Il a demandé que le drapeau du Québec au mât de l'Assemblée nationale soit mis en berne.

« La question qu'on doit éclaircir avec la famille, c'est [ce qu'elle veut] comme célébration de commémoration. J'ai vu que la première communication sur Facebook parlait d'un événement intime, ils voulaient vivre le deuil en privé, ce qui est tout à fait correct et qu'on doit respecter. Mais nous, on va tenir à organiser une commémoration nationale d'un type quelconque », a affirmé le premier ministre. Ce serait dans le cadre d'une cérémonie civique ou religieuse, selon le souhait exprimé par la famille.

Philippe Couillard veut ainsi « imprimer dans l'ambiance de deuil d'aujourd'hui à la fois le chagrin, mais la fierté que le Québec ait eu un artiste de ce talent-là ».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer