Ottawa exigera l'installation d'enregistreurs audio-vidéo dans les locomotives

Le ministre fédéral des Transports Marc Garneau... (Archives La Presse)

Agrandir

Le ministre fédéral des Transports Marc Garneau

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Morgan Lowrie
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Ottawa exigera dorénavant l'installation d'enregistreurs audio-vidéo dans les locomotives, comme le recommandait le Bureau de la sécurité des transports, a annoncé jeudi le ministre fédéral des Transports.

Marc Garneau a indiqué que ces appareils serviront aux enquêtes sur les accidents comme celui de Lac-Mégantic, qui a fait 47 morts à l'été de 2013.

Le ministre a aussi promis que l'examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire sera terminé en 2017 plutôt qu'en 2018, afin de renforcer plus rapidement la sécurité du réseau de chemins de fer.

M. Garneau était à Montréal, jeudi matin, pour présenter sa stratégie «Transports 2030» - fruit de consultations que le nouveau ministre a menées depuis six mois.

«Des accidents surviendront toujours, mais nous devons tirer des leçons de notre expérience pour tenter de les éviter à l'avenir», a-t-il lancé.

Le président-directeur général de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a accueilli favorablement l'annonce concernant l'installation d'enregistreurs. Par voie de communiqué, Luc Jobin a souligné qu'il s'agit d'un «outil puissant et important» afin de comprendre les facteurs provoquant des accidents.

La stratégie en matière de transport prévoit également le développement d'infrastructures dans le Grand Nord, le développement d'une réglementation en matière de drones, de même que des investissements en transport en commun.

Ottawa injectera 10,1 milliards $ dans l'amélioration des infrastructures de transport et des corridors commerciaux.

Par ailleurs, M. Garneau compte assouplir les restrictions relatives aux investissements étrangers dans les compagnies aériennes du Canada.

Le ministre a aussi annoncé qu'au printemps, un projet de loi sera déposé pour mettre en place une stratégie à long terme en matière de transport des céréales par chemin de fer. On prévoit notamment des pénalités pour les compagnies ferroviaires et leurs clients qui ne respecteraient pas les ententes conclues. Le gouvernement libéral veut aussi examiner toute la question du transfert de trafic ferroviaire entre deux compagnies de chemin de fer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer