Ottawa a l'intention de lever l'obligation de visas pour Roumains et Bulgares

Ottawa se réserve «le droit d'imposer à nouveau... (Archives La Presse)

Agrandir

Ottawa se réserve «le droit d'imposer à nouveau l'exigence de visa à la Roumanie et à la Bulgarie s'il observe, de l'un ou l'autre de ces pays, de fortes hausses des tendances migratoires irrégulières» après la levée de l'obligation, a précisé le gouvernement.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne (UE) a déjà des retombées positives tangibles pour la Roumanie et la Bulgarie.

Au lendemain de la signature de l'Accord économique commercial et global (AECG), Ottawa a annoncé son intention de lever l'obligation de visa pour les citoyens roumains et bulgares.

Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, a expliqué lundi par voie de communiqué que la décision du Canada témoignait de l'importance que revêtent pour le Canada les relations avec la Roumanie, la Bulgarie et l'UE dans son ensemble.

Les deux pays contestaient depuis belle lurette l'obligation de visa qui était imposée à leurs ressortissants. Le gouvernement bulgare avait averti à la mi-octobre qu'il ne signerait pas l'AECG «sans un engagement irréversible du gouvernement canadien» dans ce dossier.

La mesure dévoilée lundi, qui doit entrer en vigueur le 1er décembre 2017, signifierait que les citoyens de l'ensemble des 28 États membres de l'Union européenne pourraient entrer sans visa au Canada à compter de cette date, a souligné le ministre McCallum.

Avant la levée complète de l'obligation de visa, le gouvernement canadien compte mettre en oeuvre, pour le 1er mai 2017, des levées partielles pour les citoyens roumains et bulgares admissibles qui se rendront au Canada.

Ottawa se réserve «le droit d'imposer à nouveau l'exigence de visa à la Roumanie et à la Bulgarie s'il observe, de l'un ou l'autre de ces pays, de fortes hausses des tendances migratoires irrégulières» après la levée de l'obligation, a précisé le gouvernement.

«Nous collaborons très étroitement avec la Roumanie et la Bulgarie, et nous continuerons de travailler à la transition vers des voyages sans visa afin de nous assurer que la levée de l'obligation de visa, lorsqu'elle aura lieu, sera durable à long terme», a indiqué M. McCallum.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer