L'ex-grand chef Eva Ottawa à la tête du Conseil du statut de la femme

Eva Ottawa... (Photo Émilie O'Connor, Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Eva Ottawa

Photo Émilie O'Connor, Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Eva Ottawa a été nommée à la tête du Conseil du statut de la femme, devenant la première Autochtone à assumer ces fonctions depuis la création de l'organisme en 1973.

La nomination de l'ex-grand chef de la nation Atikamekw a été confirmée par le gouvernement Couillard jeudi après-midi. Le conseil des ministres qui était réuni à Gatineau a entériné la décision.

Mme Ottawa remplace ainsi Julie Miville-Dechêne, devenue représentante du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada auprès de l'UNESCO.

Eva Ottawa était jusqu'à tout récemment membre de la Commission des droits de la personne.

Détentrice de diplômes en sociologie et en droit, Mme Ottawa s'est impliquée pendant de nombreuses années dans sa communauté. Elle a occupé divers postes au sein du Conseil de la Nation Atikamekw et de la Commission Atikamekw, avant d'être membre de l'équipe de négociation de la nation autochtone.

En 2006, elle a été élue grand chef de la nation Atikamekw -  la première femme à assumer cette fonction. Elle a été réélue en 2010, mais elle avait démissionné avant la fin de son mandat, en 2013.

Elle est ensuite devenue consultante pour les services éducatifs du Conseil des Atikamekw jusqu'en 2015, lorsqu'elle a été nommée à la Commission des droits de la personne.

Le Conseil du statut de la femme est un organisme gouvernemental qui vise à promouvoir et défendre les droits des femmes. Il a été dirigé par huit femmes depuis sa création, en 1973, mais jamais une Autochtone n'avait été nommée à ce poste.

Parmi les prédécesseurs de Mme Ottawa, on retrouve Laurette Champigny-Robillard, Claire Bonenfant, Diane Lemieux et Christiane Pelchat.

La vice-première ministre et ministre responsable de la Condition féminine, Lise Thériault, a salué la nomination de Mme Ottawa, soulignant son «caractère historique».

«En tant que première femme à avoir occupé le poste de grand chef de la nation atikamekw, Mme Ottawa représente un véritable modèle de réussite pour toutes les Québécoises. Son parcours, tant académique que professionnel, est exemplaire. Son apport contribuera assurément à faire du Québec une société encore plus juste et égalitaire», a déclaré par communiqué Mme Thériault.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer