Le Canada aux touristes américains: «Laissez vos armes à la maison»

La police canadienne des frontières a annoncé lundi le lancement d'une campagne... (Photo archives, La Presse)

Agrandir

Photo archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Ottawa

La police canadienne des frontières a annoncé lundi le lancement d'une campagne auprès des touristes américains leur déconseillant de se rendre au Canada avec leurs armes à feu.

«L'ASFC vous recommande de laisser vos armes à feu à la maison lorsque vous voyagez au Canada», a indiqué l'Agence des services frontaliers du Canada en annonçant cette «campagne de sensibilisation».

«Il est fortement déconseillé de transporter votre arme à feu lorsque vous voyagez au Canada ou que vous y êtes de passage vers une autre destination américaine», a précisé la police dans un communiqué.

«Les lois canadiennes sur les armes à feu sont très claires. Le fait de ne pas déclarer une arme à feu peut entraîner une saisie, une amende, une action en justice et vous rendre interdit de territoire au Canada. Votre véhicule pourrait aussi être saisi et, le cas échéant, vous devrez payer une amende pour le récupérer».

La plupart des armes à feu saisies à la frontière entre les deux pays appartiennent à des voyageurs américains voulant se rendre au Canada, selon l'ASFC.

La police des frontières a ainsi saisi 413 armes à feu au cours des six premiers mois de l'année, soit une augmentation de 7% par rapport à la même période en 2015, a-t-on précisé à l'AFP.

Cette campagne, qui sera menée en particulier aux postes frontaliers de la côte pacifique, du centre du pays et du sud de la province de l'Ontario, survient après deux incidents récents dans la province du Nouveau-Brunswick (est) impliquant des Américains originaires du Texas.

Les deux hommes, âgés d'une cinquantaine d'années et voyageant séparément, avaient omis de mentionner aux douaniers canadiens qu'ils transportaient des armes dans leur véhicule.

Des inspections des douaniers avaient mené à la découverte de quelques revolvers et d'un pistolet de forts calibres, d'un fusil de calibre 12 à canon scié, de gaz lacrymogène et de munitions.

Traduits en justice, les deux hommes ont été condamnés à payer respectivement une amende de 1700 et de 1000 dollars. Leurs armes ont aussi été confisquées et ils ont été expulsés du Canada.

«L'utilisation des armes à feu pour assurer sa protection personnelle ou celle de ses biens n'est pas considérée comme un motif valable pour importer des armes à feu au Canada», a souligné la police canadienne des frontières.

L'ASFC a lancé en 2006 un programme décennal d'armement de ses agents en poste aux frontières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer