Fort McMurray: les sauveurs d'animaux n'en démordront pas

La SCPA demande aux propriétaires d'enregistrer leurs bêtes... (Photo Reuters)

Agrandir

La SCPA demande aux propriétaires d'enregistrer leurs bêtes en ligne afin de donner officiellement la permission aux secouristes de pénétrer à l'intérieur de leur maison.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nicole Thompson
La Presse Canadienne

Des passionnés des animaux ont annoncé, dimanche, qu'ils étaient déterminés à poursuivre leur opération de sauvetage visant à rescaper les bêtes que les résidants de Fort McMurray, en Alberta, ont été contraints de laisser derrière eux lors de l'évacuation de la ville, et ce, même si les autorités les ont déjà chassés de la municipalité à deux reprises.

Ils ont confié avoir reçu des milliers de courriels de la part d'évacués leur demandant d'aller récupérer leurs animaux.

Sam Sansalone, un habitant du sud de l'Alberta jouant un rôle important au sein du groupe Facebook chargé de coordonner les interventions, a déclaré que 230 bêtes avaient été sauvées mercredi et jeudi grâce aux efforts de ses camarades.

Il a toutefois ajouté que les forces de l'ordre les avaient expulsés de la ville jeudi et vendredi.

Les autorités ont informé les activistes que la municipalité régionale de Wood Buffalo était responsable du sauvetage des animaux et qu'il y avait un risque que les personnes travaillant de manière indépendante ne prennent le bien-être des bêtes comme prétexte pour piller les résidences abandonnées.

M. Sansalone a affirmé qu'il comprenait cette préoccupation, mais il a soutenu que les ressources officielles étaient trop modestes et que les civils devraient pouvoir prendre part aux efforts.

En outre, l'opération de Wood Buffalo ne s'est amorcée que samedi et Sam Sansalone a dit craindre que les secours soient arrivés trop tard pour bien des animaux.

«Dans les sous-sols et les cages, c'est le charnier», a-t-il commenté.

Le groupe a maintenant décidé de collaborer avec les autorités locales et il espère discuter avec la Gendarmerie royale du Canada afin d'obtenir la permission de participer aux interventions.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a signalé, dimanche, qu'il n'était pas sécuritaire pour les personnes autres que les secouristes d'entrer à Fort McMurray et que le personnel d'urgence venait déjà en aide aux bêtes coincées dans la ville.

Elle a précisé que les premiers répondants donnaient de l'eau et de la nourriture aux animaux que les évacués n'avaient pas eu le temps d'emmener avec eux et que la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) tentait d'en rescaper le plus possible.

M. Notley a révélé que la SCPA demandait aux propriétaires d'enregistrer leurs bêtes en ligne afin de donner officiellement la permission aux secouristes de pénétrer à l'intérieur de leur maison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer