Fort McMurray: l'Alberta fournira de l'argent à 80 000 déplacés

Des résidants de Fort McMurray reçoivent des vêtments... (PHOTO TOPHER SEGUIN, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Des résidants de Fort McMurray reçoivent des vêtments à un centre de don, à Wandering River, après avoir été évacués.

PHOTO TOPHER SEGUIN, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
FORT MCMURRAY

Le gouvernement albertain fournira de l'argent comptant aux quelque 80 000 personnes qui ont dû fuir l'incendie de forêt à Fort McMurray afin de les aider à assumer leurs besoins immédiats.

La première ministre Rachel Notley a annoncé vendredi que son cabinet avait approuvé le versement de 1250 $ par adulte et de 500 $ par personne à charge, pour un coût total de 100 millions pour la province.

« L'un des enjeux clés auxquels font face les personnes touchées par ce désastre est des problèmes immédiats : la nourriture et le logement », a-t-elle expliqué en conférence de presse à Edmonton.

« Comme nous l'avions fait après l'incendie de Slave Lake et l'inondation dans le sud de l'Alberta, le cabinet a autorisé aujourd'hui le gouvernement à fournir une aide financière d'urgence aux personnes déplacées. »

Mme Notley a déclaré qu'elle voulait que les citoyens chassés de chez eux sachent que le gouvernement « est avec eux ».

« Nous allons nous assurer que vous avez l'aide dont vous avez besoin aujourd'hui, demain et dans les semaines et mois à venir, alors que nous reconstruirons », a-t-elle dit.

Elle a également indiqué que les efforts se poursuivaient pour évacuer les sinistrés coincés dans les camps de travailleurs du secteur pétrolier au nord de Fort McMurray.

L'objectif est d'évacuer par avions 5500 autres personnes vendredi et d'organiser le déplacement en convoi d'environ 500 véhicules qui doivent traverser la ville sinistrée de Fort McMurray et poursuivre leur route vers le sud, en direction d'Edmonton et de Calgary.

Environ 7000 personnes coincées dans les camps du secteur pétrolier ont pu être évacuées jeudi.

1000 kilomètres carrés

L'incendie, qui a commencé au cours du week-end dans une forêt isolée à environ 15 kilomètres de la ville, couvre maintenant une superficie de 1000 kilomètres carrés.

Chad Morrison, du service des incendies, affirme qu'en raison des circonstances, rien n'aurait pu empêcher les flammes d'atteindre Fort McMurray.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et les militaires ont supervisé le premier convoi qui a pris la route vendredi matin, vers 6 h. Le sergent John Spaans, porte-parole de la GRC, a précisé que 50 véhicules à la fois pouvaient traverser Fort McMurray par l'autoroute 63.

M. Spaans a expliqué que des voitures de la GRC étaient placées à l'avant et à l'arrière du convoi. La police surveille par ailleurs l'évacuation du haut des airs, dans des hélicoptères militaires.

« C'est pourquoi nous avons les hélicoptères (...), pour nous assurer que les automobilistes et premiers répondants seront en sécurité s'il y a un changement soudain dans la direction des flammes, a indiqué M. Spaans. Ils pourront aviser tout le monde immédiatement. »

Toutes les intersections le long de la route du convoi ont été bloquées. La police a précisé que personne n'aurait le droit de s'arrêter.

Le centre-ville «en grande partie intact»

Le centre de Fort McMurray est «en grande partie intact» mais des quartiers plus en périphérie ont en revanche subi d'importants dégâts après les incendies qui ravagent la région depuis lundi, a estimé vendredi la première ministre de l'Alberta Rachel Notley.

«Le centre-ville est en grande partie intact, le central téléphonique également, l'hôpital est toujours debout et la station d'épuration a été remise en état», a déclaré Rachel Notley lors d'une conférence de presse.

Des bâtiments municipaux ont été épargnés et l'aéroport, au sud-est de la ville, est intact, a-t-elle dit.

Néanmoins, d'autres quartiers de la ville pétrolière ont été attaqués par les feux de forêt et de broussailles qui tendaient à se déplacer plus à l'est vendredi, permettant d'envisager que d'autres dégâts ne viendraient pas alourdir le bilan.

«Les pompiers ont fait au mieux pour sauver le plus de secteurs résidentiels possibles» et les lignes de feu ont pu être contenues.

Cependant, a-t-elle dit, «cela ne fait aucun doute que les dégâts sont étendus et cela va prendre des mois pour reconstruire».

«Nous avons vu également, le coeur serré, les photos prises par les habitants qui ont traversé Fort McMurray (vendredi)» montrant des paysages dévastés, des maisons réduites en cendres encore fumantes.

- Avec AFP

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer