• Accueil > 
  • Actualités > 
  • National 
  • > Le Canada reporte de six mois les nouvelles exigences pour les touristes étrangers 

Le Canada reporte de six mois les nouvelles exigences pour les touristes étrangers

Même les touristes du Royaume-Uni et de la... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Même les touristes du Royaume-Uni et de la France sont concernés par ce nouveau programme.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
OTTAWA

Le Canada reporte de six mois l'obligation d'obtenir une «Autorisation de voyage électronique» (AVE) payante pour les voyageurs originaires de pays normalement exemptés de visas, tels que les États européens, a indiqué mercredi le ministère de l'Immigration.

Équivalent canadien du Programme de dispense de visa (Esta) mis en place par les États-Unis depuis 2008, l'AVE devait être obligatoire à compter du 15 mars pour les citoyens de «plus d'une cinquantaine de pays et territoires».

«Afin de faciliter la transition vers cette nouvelle exigence, l'IRCC (ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada, NDLR) prévoit une période de clémence (du 15 mars 2016 jusqu'à l'automne 2016) pour aider les voyageurs arrivant au Canada qui ne sont pas au courant de l'obligation d'avoir une AVE», a déclaré à l'AFP Rémi Larivière, porte-parole du ministère.

«La période de transition, qui se poursuivra tout au long de la saison estivale très active sur le plan des déplacements, aidera à minimiser les possibilités d'interruptions de voyage», a-t-il souligné, notant que le gouvernement avait voulu suivre «les observations» faites par les transporteurs aériens et l'industrie touristique.

Au terme de cette période de transition, durant laquelle il sera tout de même possible de demander une AVE, bien que facultative, «tous les voyageurs aériens devront avoir les documents nécessaires pour se rendre au Canada avant de pouvoir monter à bord de l'avion», a relevé le porte-parole.

Pour obtenir une telle autorisation, il faut remplir une demande sur un site du gouvernement canadien, puis payer 7 dollars canadiens. L'autorisation d'entrer au Canada, ou simplement d'y transiter, sera adressée par courriel et valable cinq ans.

Les touristes du Royaume-Uni - à l'exception de la reine Elizabeth II, chef d'État en titre, et des membres de la famille royale - et de la France (463 000 en 2014) sont notamment concernés par ce nouveau programme. Ils génèrent le premier et le troisième contingent de touristes au Canada.

La Chine est en deuxième position, mais ses ressortissants ont besoin d'un visa.

En 2012, les douaniers canadiens ont interdit d'entrée sur leur territoire quelque 7055 étrangers dispensés de l'obligation de visa, «pour diverses raisons à leur arrivée au Canada».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer