La Fédération canadienne des contribuables ouvre un bureau au Québec

Carl Vallée... (PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Carl Vallée

PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Pour s'assurer que son message d'un contrôle serré des dépenses publiques soit bien entendu dans toutes les provinces, la Fédération canadienne des contribuables (FCC) ouvre un bureau au Québec. Et l'organisme jette son dévolu sur un ancien proche collaborateur de Stephen Harper, Carl Vallée, pour diriger ses opérations dans la Belle province.

Ce faisant, la FCC dispose maintenant de bureaux dans chacune des provinces et devient une «organisation véritablement nationale», a-t-on fait valoir.Carl Vallée s'est dit heureux de se joindre à une organisation reconnue comme «le chien de garde des intérêts des contribuables» dans le reste du pays.

«Depuis des décennies, les gouvernements se succèdent à Québec et appliquent la même recette, soit taxer et imposer davantage les Québécois, afin de financer une bureaucratie toujours de plus en plus lourde», a affirmé M. Vallée.

Il a rappelé au passage certaines statistiques: le niveau de dette du Québec est le plus élevé des gouvernements provinciaux au Canada et le fardeau fiscal des contribuables du Québec demeure parmi les plus élevés en Amérique du Nord.

«Ce n'est pas surprenant que le revenu disponible par habitant au Québec soit le moins élevé au Canada. Les Québécois paient trop de taxes et malgré cela, nous dépendons des chèques de péréquation pour arriver. Plus que jamais, il est essentiel de défendre les intérêts des contribuables québécois qui en ont assez de payer», a ajouté M. Vallée, qui va conserver ses responsabilités actuelles chez HATLEY.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer