Un projet de Statistique Canada pourrait être reporté

Statistique Canada se prépare en vue du prochain... (Archives, La Presse)

Agrandir

Statistique Canada se prépare en vue du prochain grand recensement au pays.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jordan Press
La Presse Canadienne
Ottawa

Un programme de 18 millions $ instauré pour faciliter la recherche dans les données de Statistique Canada a été affecté par de nombreux délais qui laissent planer le doute sur le moment de la livraison du projet, qui devait être prêt en février 2017.

Statistique Canada, qui appelle son programme le «Nouveau modèle de diffusion», souhaite aider les visiteurs de son site à mieux organiser, lire et traiter les données du recensement, celles sur l'emploi et toutes les informations mesurées par l'agence fédérale.

L'objectif est de permettre une expérience plus interactive en ligne plutôt que de voir simplement les traditionnels tableaux statistiques, mais aussi de simplifier et de standardiser les informations.

Le programme devait être prêt pour l'année prochaine, lorsque Statistique Canada rendra publiques les données de recensement de cette année.

Les agences chargées de mettre en place ce système sont Statistique Canada et Services partagés Canada - qui offre les services d'infrastructure de technologie de l'information du gouvernement fédéral.

Elles ont indiqué que ce programme avait dû composer avec plusieurs retards et elles n'ont pas pu dire s'il serait offert à temps malgré tout. S'il y avait des retards, les agences n'ont pas voulu s'avancer sur l'ampleur que pourraient prendre ceux-ci.

Services partagés Canada a affirmé qu'il devait faire face à «plusieurs défis» pour abriter ce nouveau système dans son centre de données.

Des documents gouvernementaux internes suggèrent que des tests ont été effectués sur le système en décembre 2015 afin de décider si oui ou non, le projet allait de l'avant. Or, Statistique Canada n'a pas tranché à la suite de ces tests, dont les détails n'ont pas été dévoilés par ni l'une ni l'autre des agences.

Statistique Canada serait toujours en train d'évaluer «l'impact du délai» pour déterminer la prochaine étape.

Ce seul projet est un microcosme des problèmes soulevés par le vérificateur général du Canada Michael Ferguson dans son analyse critique de Services partagés Canada. Le rapport a conclu, entre autres, que Services partagés Canada ne communiquait pas toujours bien avec les ministères et les agences desservies, les laissant parfois dans l'ignorance sur des projets, et menant à de la confusion pour savoir qui est responsable de quoi.

Des documents obtenus par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information démontrent que les deux agences ont débattu pendant deux ans sur le partage des coûts du projet de plusieurs années.

Statistique Canada percevait le programme comme une «évolution d'une activité départementale fondamentale» - ce qui aurait relégué tous les coûts à Services partagés Canada. Mais l'autre agence estimait qu'il s'agissait d'un nouveau service, ce qui signifierait que Statistique Canada devait régler la facture.

Le projet de Statistique Canada était censé coûter 18 millions $ sur six ans pour remplacer de l'équipement d'une valeur estimée à 20 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer