Fusillade de 2014: Moncton se souvient

Un moment de silence a été observé à... (PHOTO ANDREW VAUGHAN, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Un moment de silence a été observé à la mémoire des trois agents de la GRC tués lors de la fusillade.

PHOTO ANDREW VAUGHAN, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Moncton

Les veuves des trois agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) abattus par un forcené il y a un an à Moncton, au Nouveau-Brunswick, ont remercié jeudi la population canadienne pour son soutien.

Angela Gevaudan, Nadine Larche et Rachael Ross assistaient jeudi midi, devant l'hôtel de ville de Moncton, à une cérémonie au cours de laquelle a été dévoilé le monument commémoratif qui rendra hommage aux policiers de la GRC abattus par Justin Bourque le 4 juin 2014.

Cette petite soirée de printemps paisible s'était transformée en terreur dans un quartier de Moncton, lorsque Justin Bourque a ouvert le feu sur des policiers de la GRC. Les agents David Ross, Fabrice Gevaudan et Doug Larche ont été tués, tandis que leurs collègues Éric Dubois et Darlene Goguen ont été blessés.

Mme Gevaudan a rappelé que les veuves des disparus voulaient d'abord témoigner de leur gratitude pour une communauté qui a soutenu dans la douleur les familles des victimes.

«Pour tous ceux qui ont été là pour nous, de près comme de loin, merci, a-t-elle lancé. Votre lumière nous guide alors que nous refaisons nos vies et regardons vers l'avenir.»

Les trois femmes ont aussi remercié le gouvernement et l'artiste qui a conçu le monument commémoratif. Le budget fédéral déposé en avril dernier prévoyait une somme pouvant aller jusqu'à 1 million $ pour ce monument.

Elles ont été accueillies par une ovation debout de la part de la foule qui assistait à la cérémonie, à laquelle étaient aussi présents des représentants de tous les ordres de gouvernement.

Le premier ministre Stephen Harper a transmis un communiqué dans lequel il a déclaré que la fusillade avait profondément bouleversé le pays tout entier.

Selon lui, «ce violent incident a été pour nous un rappel saisissant des dangers auxquels font face, chaque jour, nos courageux hommes et femmes qui portent l'uniforme en protégeant les communautés de partout au pays».

Le premier ministre a ajouté que «l'ultime sacrifice auquel ont consenti les gendarmes Larche, Ross et Gevaudan» ne tomberait pas dans l'oubli. «Nous honorerons leur mémoire et travaillerons pour veiller à ce que la GRC dispose des ressources dont elle a besoin pour contrecarrer les plans de ceux qui menacent la sûreté et la sécurité des Canadiens», a promis M. Harper.

Ce message a été répété à Moncton par le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney.

«Nous sommes ici pour appuyer les ressources de la GRC, appuyer leurs politiques, mais aussi pour leur dire merci», a-t-il déclaré.

Le corps policier a essuyé des critiques les accusant de ne pas avoir équipé et formé adéquatement ses agents.

Le commissaire adjoint de la GRC Roger Brown a cependant affirmé que le corps policier, à Moncton, était mieux équipé qu'il ne l'était il y a un an.

M. Brown a ajouté qu'il y aurait des occasions de discuter en détails des ressources pour la GRC, mais que la journée de jeudi n'était pas le bon moment pour le faire.

Justin Bourque a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 75 ans, après avoir plaidé coupable à trois accusations de meurtre prémédité et deux de tentative de meurtre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer