Harper souligne l'amitié entre le Canada et les Pays-Bas

Stephen Harper était de passage à Wageningen mardi... (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

Agrandir

Stephen Harper était de passage à Wageningen mardi pour souligner les 70 ans de la libération des Pays-Bas durant la Deuxième Guerre mondiale.

PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
WAGENINGEN, Pays-Bas

De passage aux Pays-Bas, le premier ministre Stephen Harper a souligné l'amitié qui unit le Canada et le pays européen, tout en rappelant que 7600 soldats canadiens étaient morts au combat, il y a 70 ans.

À l'automne 1944, l'armée canadienne et d'autres forces alliées lançaient l'assaut aux Pays-Bas afin de libérer des forces nazies la «nation affamée et ravagée par la guerre», a rappelé M. Harper durant un discours à Wageningen pour souligner les 70 ans de la libération des Pays-Bas durant la Deuxième Guerre mondiale.

Neuf mois, 7600 morts canadiens et davantage de blessés plus tard, un cessez-le-feu général était prononcé, le 5 mai 1945.

Les liens entre le Canada et les Pays-Bas sont aujourd'hui solides grâce aux sacrifices consentis au nom des valeurs communes des deux pays, a déclaré M. Harper.

Cette amitié se manifestera notamment par la visite du roi et de la reine des Pays-Bas au Canada, à la fin mai, a-t-il rappelé.

Le premier ministre a remercié le pays pour les tulipes «qui fleurissent chaque printemps à Ottawa», qui sont un symbole de la gratitude néerlandaise pour le refuge qu'a trouvé au Canada la famille royale pendant la guerre.

La veille à Holten, M. Harper avait également rendu hommage aux soldats canadiens qui ont contribué à libérer les Pays-Bas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer