Les bars de danseuses de nouveau interdits en Saskatchewan

Les règles révisées permettront les numéros de strip-teases... (Photo Olivier Pontbriand, archives La Presse)

Agrandir

Les règles révisées permettront les numéros de strip-teases dans des théâtres, des casinos ou des salles d'exposition une fois par année, moyennant un permis spécial.

Photo Olivier Pontbriand, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Clare Clancy
La Presse Canadienne
REGINA

Les bars de danseuses ne sont plus légaux en Saskatchewan, bien que le gouvernement indique qu'il permettra des événements caritatifs une fois par année.

Le premier ministre, Brad Wall, avait annoncé le mois dernier que son gouvernement renverserait sa décision de permettre les bars de danseuses, inquiet de problèmes de trafic humain et d'exploitation sexuelle.

M. Wall a dit croire que c'était une erreur de changer les lois provinciales sur la consommation d'alcool pour permettre l'effeuillage partiel dans les bars.

Les règles révisées permettront les numéros de strip-teases dans des théâtres, des casinos ou des salles d'exposition une fois par année, moyennant un permis spécial.

Cette exception sera permise car des événements caritatifs sérieux comprennent des strip-teases, a expliqué le ministre responsable de l'alcool et du jeu, Don McMorris. Mais les bars munis d'un permis d'alcool ne sont pas autorisés à présenter des numéros de danse nue.

En vertu du permis d'événement spécial, les danseuses ne pourront se dénuder complètement; elles devront garder culottes et cache-tétons.

Don Verstraeten, le propriétaire de l'hôtel Codette, près de Nipawin, à environ 150 kilomètres à l'est de Prince Albert, organisait des soirées de strip-tease les week-ends depuis que les changements à la loi, en janvier 2014, l'y autorisaient.

Il a assuré qu'il ferait tout ce qu'il peut pour garder son bar ouvert. «Je vais engager des groupes de musiques ou quoi que ce soit pour garder les gens ici. Comment peut-on se battre contre le gouvernement? C'est un dossier fermé.»

En janvier, des conseillers municipaux de Regina ont voté contre une proposition pour octroyer le premier permis de bar de danseuses de la ville. Le concept avait été approuvé par le comité de planification de la ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer