Exclusif

Anciens combattants: hausse fulgurante de la consommation de marijuana médicale

Depuis 2008, Anciens Combattants Canada accepte de payer... (Photo archives AP)

Agrandir

Depuis 2008, Anciens Combattants Canada accepte de payer le cannabis thérapeutique aux anciens combattants qui en font la demande.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nombre d'anciens combattants qui consomment de la marijuana médicale a fracassé des records cette année avec une augmentation de 230 % en un an seulement. Résultat : Anciens Combattants Canada s'est procuré près de 2 millions en marijuana de mars à octobre 2014, une hausse de 365 % par rapport à l'exercice 2013-2014, a appris La Presse.

Depuis 2008, Anciens Combattants Canada accepte de payer le cannabis thérapeutique aux anciens combattants qui en font la demande. Il s'agit du seul programme de marijuana médicale financé à même les fonds publics au fédéral.

En six ans, le nombre de vétérans qui ont bénéficié de ce programme est passé de 5 à 112 en 2013-2014. Pour l'année 2014-2015, on comptait déjà 373 vétérans au 31 octobre.

Cela se traduit par une explosion des dépenses pour le Ministère. De 20 000 $ en 2008, elles ont atteint 408 000 $ l'an dernier. Pour l'année en cours, les coûts atteignent plus de 1,9 million, selon des documents obtenus grâce à la Loi sur l'accès à l'information. Au total, en six ans, le Ministère s'est procuré 2,8 millions de dollars de pot.

Certains vétérans utilisent le cannabis pour soulager des douleurs chroniques ou pour traiter un syndrome de stress post-traumatique, explique Michael L. Blais de l'association Canadian Veterans Advocacy, qui milite pour l'amélioration de la qualité de vie des anciens combattants.

«Dans mon cas, je l'utilise pour des douleurs neurologiques et des problèmes de dos. C'est très efficace et si je n'avais pas eu ça, ma vie aurait été détruite par ma consommation de narcotiques», explique cet ancien soldat de 57 ans blessé lors d'une mission à Chypre en 1984.

Le Ministère est avare de commentaires quant aux raisons expliquant cette soudaine hausse de popularité. «L'augmentation des dépenses pour du cannabis thérapeutique est attribuable au nombre de vétérans admissibles, approuvés par Santé Canada, qui ont présenté des demandes de remboursement», se contente de répondre la porte-parole Janice Summerby. Il s'agit de la même réponse générique servie aux médias chaque année.

Hausse des prix

Or un changement important est survenu en 2014 et pourrait expliquer en partie ces augmentations.

Depuis le 31 mars, Santé Canada n'a plus à approuver les demandes de marijuana médicale. Une personne qui obtient une déclaration du médecin peut se tourner directement vers les producteurs autorisés par la Gendarmerie royale du Canada.

L'arrivée de producteurs privés a également entraîné une hausse des prix alors que Santé Canada vendait sa marijuana 5 $ le gramme. M. Blais achète aujourd'hui son cannabis 12 $ le gramme.

Anciens Combattants Canada anticipait d'ailleurs ces hausses et avait même suggéré en avril dernier au ministre Julian Fantino d'imposer une limite de cinq grammes de cannabis par personne, par jour, et un remboursement de 9 $ le gramme.

Depuis juin dernier, la limite est fixée à 10 grammes par jour. La grande majorité des anciens combattants consomme moins de cinq grammes par jour, selon une évaluation du Ministère.

«M. Fantino n'est pas médecin, il n'a nullement le droit de s'ingérer dans les traitements conseillés par un médecin, déplore M. Blais. Quand un médecin est consulté et recommande un produit avec un certain dosage, il incombe au ministère des Anciens Combattants de s'assurer qu'on a accès au médicament qui nous soulage.»

Avec William Leclerc

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer