150e: Graham Fraser rappelle aux organisateurs de respecter les langues

Le commissaire aux Langues officielles Graham Fraser... (Photo Adrian Wyld, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le commissaire aux Langues officielles Graham Fraser

Photo Adrian Wyld, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Compte tenu des ratés connus lors des Jeux olympiques de Vancouver, le commissaire aux langues officielles du Canada exhorte le gouvernement fédéral à travailler dès maintenant pour garantir l'égalité du français et de l'anglais durant les festivités du 150e anniversaire de la Confédération en 2017.

Le commissaire Graham Fraser a fait cette recommandation dans son rapport annuel, présenté mardi. Il y fait état d'une légère augmentation de 15 % des plaintes jugées admissibles par son commissariat.

Ces plaintes sont passées de 415 à 476 depuis un an. La plus grande proportion émane de la région de la Capitale nationale, à Ottawa et Gatineau, où est concentrée la grande majorité des employés fédéraux.

Près de 300 de ces plaintes portent sur la communication avec le public, et 23 sont liées aux mesures de compression budgétaire mises en place à l'échelle de l'appareil fédéral pour réduire le déficit.

Préparer le 150e

En 2010, plusieurs dizaines de plaintes avaient été déposées au sujet de la place du français lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Vancouver.

« Si la langue française a joui d'une bonne visibilité de façon globale pendant les Jeux olympiques et paralympiques, les Jeux ont aussi connu des ratés qui ont assombri son bilan », avait noté le commissaire Fraser dans son rapport sur les Jeux olympiques de Vancouver. Il avait attribué certaines des difficultés à une mauvaise préparation des autorités concernées.

Inspiré d'un guide qui avait été élaboré dans la foulée de cette controverse, un diagramme a été inclus dans le rapport de cette année, qui illustre la marche à suivre pour les ministères et organismes publics qui seront impliqués dans l'organisation des festivités du 150e du Canada.

« Les festivités de 2017 seront des occasions de montrer aux Canadiens et au reste du monde que la dualité linguistique demeure un pilier de l'identité canadienne, 150 ans après la Confédération. Je recommande donc à la ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles de faire preuve de leadership en encourageant les institutions fédérales de tenir compte de la dualité linguistique dans la planification de leurs activités liées aux festivités du 150e anniversaire de la Confédération », a déclaré Graham Fraser.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer