Les recherches des femmes autochtones suspendues pour l'hiver

Le groupe fouillait les rives de la rivière... (PHOTO JOHN WOODS, ARCHIVES PC)

Agrandir

Le groupe fouillait les rives de la rivière Red depuis que le corps d'une adolescente de 15 ans en a été repêché en août.

PHOTO JOHN WOODS, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
WINNIPEG

Les bénévoles mettent fin à leur battue à Winnipeg pour trouver des indices sur les meurtres et disparitions de femmes autochtones.

Le groupe fouillait les rives de la rivière Rouge depuis que le corps d'une adolescente de 15 ans en a été repêché en août.

Les chercheurs ont trouvé des os, qui se sont avérés appartenir à des animaux, ainsi que des taies d'oreiller tachées de sang, un tapis ensanglanté, des prothèses dentaires et des vêtements.

Bernadette Smith, dont la soeur est disparue il y a six ans, affirme que les recherches sont devenues trop difficiles, avec la température qui chute et les feuilles qui recouvrent le sol.

Elle assure que les bénévoles continueront de draguer le fond de la rivière durant quelques semaines, lorsque le niveau d'eau baissera.

Les recherches reprendront ensuite au printemps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer