Rob Ford a 50% de chances de survivre au cancer

Le maire de Toronto, Rob Ford.... (PHOTO NATHAN DENETTE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le maire de Toronto, Rob Ford.

PHOTO NATHAN DENETTE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
TORONTO

Le maire de Toronto, Rob Ford, tente de demeurer positif alors qu'il lutte contre une forme rare et agressive de cancer, tout en faisant campagne pour se faire élire comme conseiller municipal.

M. Ford, qui a entamé des traitements de chimiothérapie le mois dernier après que des médecins eurent découvert une tumeur dans son abdomen, a affirmé jeudi que les médecins lui donnaient environ 50% de chances de survie.

Le politicien a par ailleurs indiqué qu'il sera difficile de prédire s'il pourra participer aux débats électoraux en prévision du scrutin du 27 octobre, puisque son niveau d'énergie varie considérablement depuis qu'il a entamé ses traitements.

Plus tôt dans la journée, le maire avait déclaré que la partie la plus difficile de ses problèmes de santé était la nécessité de les expliquer à ses enfants, en ajoutant que ceux-ci pleuraient parfois avant de s'endormir.

La chimiothérapie lui a fait perdre son bagou, a-t-il dit, mais il demeure optimiste.

Le père de M. Ford, Doug Ford Sr., est mort d'un cancer du côlon en 2006.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer