Le Québec aura 10 millions d'habitants d'ici 50 ans

Si les tendances récentes se maintiennent, le Québec... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Si les tendances récentes se maintiennent, le Québec ne connaîtra pas de déclin de sa population totale.

Archives La Presse Canadienne

La Presse Canadienne
QUÉBEC

La population du Québec devrait franchir la barre des 10 millions d'habitants dans les 50 prochaines années, malgré le vieillissement démographique.

C'est ce qu'indiquent de nouvelles données de l'Institut de la statistique du Québec, rendues publiques mardi, qui prévoient que la province verra sa population augmenter de 8 à 9 millions de personnes entre 2011 et 2027 et passer à 10 millions d'habitants vers 2061.

Si les tendances récentes se maintiennent, le Québec ne connaîtra pas de déclin de sa population totale. Par contre, la croissance devrait ralentir graduellement puisqu'elle finira par être rattrapée par le vieillissement démographique qui poursuit aussi sa progression, selon la recherche sur les Perspectives démographiques du Québec et des régions de 2011-2061.

À lui seul, le groupe des 65 ans et plus comptera près de 2,9 millions de Québécois en 2061, soit plus de 28% de la population totale, comparativement à 16% actuellement.

Au terme de la prochaine décennie, les statistiques prévoient que le Québec comptera plus de retraités (65 ans et plus) que de jeunes de moins de 20 ans.

Le groupe des 20 à 64 ans, qui représente la majeure partie de la population active, plafonnerait à 5 millions d'habitants dès 2017 pour essentiellement représenter la moitié de la population totale du Québec dans les 50 prochaines années.

Le nombre de naissances devrait poursuivre sa progression jusqu'en 2033. Par la suite, le nombre de décès surpasserait celui des naissances.

Par rapport à l'édition 2009, l'édition 2014 des perspectives démographiques revoit légèrement à la hausse les projections de la population du Québec et de presque toutes ses régions d'ici 2036. Les augmentations les plus marquées sont projetées à Laval et dans Lanaudière, dans une proportion de 31% chacune.

À l'inverse, les quatre régions susceptibles de connaître un déclin de leur population totale d'ici 2036 sont le Saguenay/Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et la région Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine.

Enfin, la grande région métropolitaine de Montréal, qui a atteint les 4 millions d'habitants en 2014, devrait voir sa part dans la population québécoise croître progressivement.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer