Laureen Harper interpellée sur les femmes autochtones

La femme du premier ministre Stephen Harper, Laureen... (Photo Darryl Dyck, La Presse Canadienne)

Agrandir

La femme du premier ministre Stephen Harper, Laureen Harper dans un refuge de la SPCA à Vancouver.

Photo Darryl Dyck, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Toronto

Une militante a invectivé, jeudi soir, la femme du premier ministre Stephen Harper à propos des femmes autochtones enlevées et assassinées, alors que Laureen Harper prenait la parole dans le cadre d'un festival de films torontois portant sur les vidéos de chats diffusés en ligne.

Mme Harper inaugurait le festival Just for Cats, jeudi soir, lorsque la militante Hailey King s'est mise à crier au milieu de la foule, en réclamant qu'Ottawa agisse dans le dossier des femmes autochtones.

L'épouse du premier ministre a tout d'abord poursuivi son discours, avant de s'arrêter et d'indiquer à Mme King que la soirée était uniquement consacrée à la collecte de fonds pour les animaux s'attirant les applaudissements de l'auditoire.

Elle a ensuite confié à son interlocutrice «qu'il s'agissait d'une grande cause, mais dont il faudrait parler une autre fois».

Laureen Harper accueille des chats en détresse, et l'événement visait à recueillir des dons pour la Fédération des sociétés canadiennes d'assistance aux animaux.

Mme King affirme que le service de sécurité l'a expulsée manu militari après son interruption.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer