Prix Glouton: les «boulimiques» de l'argent public

La Ligue des contribuables du Québec a souligné... (Photo Sean Kilpatrick, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

La Ligue des contribuables du Québec a souligné cette année la mauvaise performance de certains sénateurs.

Photo Sean Kilpatrick, archives La Presse Canadienne

La Ligue des contribuables du Québec a remis hier ses septièmes prix Glouton à des individus ou organismes qui agissent, selon elle, en «boulimiques» avec l'argent public. Cette année, l'organisme non partisan et à but non lucratif a souligné les mauvaises performances de certains sénateurs qui empochent de «généreuses allocations», à Hydro-Québec pour sa mauvaise planification des surplus énergétiques et au «fiasco» fédéral du projet de construction d'écoles en Afghanistan.

Glouton d'or aux sénateurs: Patrick Brazeau

Le sénateur Patrick Brazeau, suspendu du Sénat depuis octobre, a fait les manchettes pour avoir empoché près de 50 000$ en allocation de logement alors que sa résidence principale est située dans la région d'Ottawa. Il est accusé de fraude et d'abus de confiance. Patrick Brazeau a été nommé au Sénat en décembre 2008 par le premier ministre Stephen Harper. Il est aujourd'hui gérant d'un bar de danseuses de la capitale.

Glouton d'or aux sénateurs: Mike Duffy

Tout comme son homologue Patrick Brazeau, le sénateur suspendu Mike Duffy aurait touché à des allocations de logement totalisant 90 000$. Cette histoire a même remonté jusqu'au bureau du premier ministre, où son ancien chef de cabinet, Nigel Wright, a dû démissionner pour avoir signé un chèque personnel au sénateur afin de l'aider à rembourser cette somme. Aucune accusation n'a été portée pour l'instant contre Mike Duffy.

Glouton d'or aux sénateurs: Pamela Wallin

Pamela Wallin a effectué plusieurs voyages payés par les contribuables, même lorsque ceux-ci n'étaient pas liés à ses fonctions sénatoriales. Cette ancienne journaliste a réclamé des dizaines de milliers de dollars en frais de déplacement. Elle a remboursé 140 000$ à ce jour. Tout comme ses collègues Patrick Brazeau et Mike Duffy, elle a été suspendue sans salaire du Sénat en octobre dernier. Aucune accusation n'a encore été portée contre elle.

Glouton d'or aux sénateurs: Mac Harb

Des quatre sénateurs mentionnés par la Ligue des contribuables du Québec, l'ancien sénateur Mac Harb est le seul qui n'a pas été nommé par le premier ministre Stephen Harper, mais plutôt par Jean Chrétien, en 2003. Mac Harb a réclamé près de 280 000$ en allocations de logement et autres dépenses sur 10 ans. Il a démissionné du Sénat en août dernier en remboursant une somme réclamée par l'administration sénatoriale. Il plaidera non coupable à des accusations de fraude et d'abus de confiance.

Glouton d'argent: Hydro-Québec

Hydro-Québec a payé près de 1 milliard de dollars depuis 2008 à TransCanada Énergie pour qu'elle ne produise pas d'énergie à la centrale au gaz de Bécancour. La société d'État est légalement liée à cette entreprise par un contrat, qui se termine en 2026. Hydro-Québec a répondu en entrevue à La Presse que personne ne pouvait prévoir la crise économique mondiale de 2008, qui a bouleversé le secteur de l'énergie.

Glouton de bronze: le gouvernement Harper

Le gouvernement canadien a construit et rénové 50 écoles de la province de Kandahar, en Afghanistan. Ces projets, réalisés entre 2008 et 2011, ont toutefois été bâclés, comme le révélait La Presse dans une série de grands reportages en février dernier. Pour la Ligue des contribuables, ce projet est louable, mais mal supervisé. «Les écoles canadiennes sont [...] reconnues comme étant les pires», considère l'organisme.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer