Un train déraille en Colombie-Britannique

CN et CP étaient sur les lieux, samedi... (Photo Darryl Dyck, La Presse Canadienne)

Agrandir

CN et CP étaient sur les lieux, samedi soir, et les équipes environnementales ont été mobilisées pour évaluer l'impact et fournir une réponse appropriée, a dit la porte-parole.

Photo Darryl Dyck, La Presse Canadienne

La Presse Canadienne
BURNABY, C.B.

Sept wagons d'un train de Canadian Pacific Railway (CP) opéré par une équipe de CN Rail a déraillé à Burnaby, en Colombie-Britannique, provoquant un dégât de charbon dans un ruisseau qui se déverse dans un lac.

Une porte-parole de CN a rapporté que le train a quitté la voie ferrée samedi matin, et que trois des wagons se sont retrouvés couchés sur leur flanc, alors que les quatre autres sont demeurés debout.

Emily Hamer a affirmé qu'elle ne savait pas qui, de CP ou CN, à qui appartient la voie ferrée, était responsable du déraillement du convoi de 152 wagons.

L'incident fait l'objet d'une enquête. CN et CP étaient sur les lieux, samedi soir, et les équipes environnementales ont été mobilisées pour évaluer l'impact et fournir une réponse appropriée, a dit la porte-parole.

Ed Greenberg, le porte-parole de CP, a pour sa part affirmé que c'était CN qui, en tant que propriétaire de la voie ferrée, était responsable de l'enquête et du nettoyage.

Il a ajouté que le charbon métallurgique, utilisé pour la fabrication du fer, provenait de mines de la région de Kootenay et devait parvenir aux terminaux Neptune, à North Vancouver.

Les ministères des Transports et de l'Environnement enquêtaient sur les causes du déraillement, qui, selon le sergent Wayne Baier de la GRC, a endommagé certains des autres wagons mais n'a causé aucune blessure. Une route située près de la voie ferrée allait toutefois demeurer bloquée pendant plusieurs heures.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada a aussi dépêché un enquêteur sur les lieux.

Kevin Washbrook, le porte-parole d'un groupe environnementaliste, a affirmé avoir vu de la poudre de charbon s'échapper de deux wagons couchés en direction du ruisseau. Il a ajouté que l'eau avait viré au noir et que des panneaux tout près indiquent qu'il s'agit d'un habitat sensible pour les poissons.

Le porte-parole a fait valoir que le déraillement se voulait un signal d'alarme pour refuser les projets d'augmentation de la capacité d'exportation de charbon aux terminaux Neptune.

Selon M. Washbrook, si le projet de l'autorité portuaire de Vancouver obtient le feu vert, les exportations de charbon tripleront aux terminaux Neptune. Le conseil municipal de North Vancouver a commandé une enquête des impacts sur la santé avant de rendre une décision.

Plus tôt cette semaine, un train de marchandises de CN a également déraillé et a pris feu près de Plaster Rock, au Nouveau-Brunswick, entraînant l'évacuation de 150 personnes. Certains des 17 wagons qui ont déraillé contenaient du pétrole brut et du propane.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer