Inondations en Alberta: trois corps retrouvés

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Graveland, Lauren Krugel, Donna Spencer
La Presse Canadienne
Calgary

La plus grande ville de l'Alberta a été inondée par les eaux de crue qui ont submergé la grande partie des gradins inférieurs du Saddledome, le domicile des Flames de Calgary de la LNH, déplacé des dizaines de milliers de citoyens et forcé l'évacuation du coeur du centre-ville.

La Gendarmerie royale du Canada a confirmé que deux corps ont été retrouvés, vendredi, dans la rivière Highwood, près de High River, et qu'un autre corps avait été repéré dans la rivière mais pas récupéré. Aucun des corps n'a été identifié.

> En photos

Une femme portée disparue après avoir été emportée avec son camping-car dans la rivière Highwood, près de Longview, n'avait toujours pas été retracée. Par ailleurs, les autorités ne pouvaient confirmer si un homme qui serait tombé d'un canot était parvenu à y remonter. Des témoins ont aussi raconté avoir vu les corps de deux hommes flottant dans la rivière.

«Éloignez-vous de la rivière maintenant!», a ordonné un policier de Calgary, à bord d'un hélicoptère, à des résidants de Sunnyside qui surveillaient des torrents d'eau qui avaient envahi leurs domiciles et faisaient dériver des objets aussi variés que des poubelles et des automobiles.

Plusieurs communautés de secteurs du sud de l'Alberta continuaient de combattre une effusion d'eau qui a pris naissance avec des pluies torrentielles, mercredi soir. De Canmore et Banff, dans les parcs montagneux, jusqu'à Calgary et dans certaines régions plus à l'est, des rivières sorties de leur lit continuaient d'endommager des routes et des ponts, d'inonder des résidences et de transformer des rues en affluents où s'entassaient des arbres déracinés et des meubles.

Environ 250 mm de pluie étaient tombés dans la zone inondée, le bassin de la rivière Bow, et on s'attendait à des précipitations additionnelles de 50 mm vendredi, et de 20 mm samedi.

Le premier ministre Stephen Harper est arrivé à Calgary en provenance d'Ottawa, vendredi soir, pour constater les ravages des graves inondations dans la ville et dans les environs, en compagnie de la première ministre albertaine Alison Redford et du maire Naheed Nenshi.

«Les gens du sud et du centre de l'Alberta font preuve d'une force, d'un courage et d'une détermination remarquables face aux ravages des inondations dans leurs régions», a déclaré le premier ministre Harper, dans un communiqué.

«Le gouvernement fédéral agit promptement pour aider les autorités municipales et provinciales à répondre aux besoins des sinistrés. Des membres de la GRC et des Forces armées canadiennes sont déjà sur le terrain pour participer aux opérations de recherche et sauvetage, à l'évacuation et à d'autres opérations logistiques, et notre gouvernement se tient prêt à fournir tout le soutien nécessaire.»

Abasourdi par l'ampleur des inondations, M. Harper a aussi salué «la coopération, le travail d'équipe et l'humanité extraordinaires qui se manifestent dans ces circonstances très difficiles».

«J'ai déjà vu quelques inondations à Calgary dans le passé», a-t-il confié. «Je ne crois pas que quiconque parmi nous ait déjà été témoin de quelque chose de cette ampleur.»

«Si nous pouvons encourager les gens à demeurer optimistes, patients, nous allons passer à travers ceci», a ajouté le premier ministre.

Selon Mme Redford, M. Harper a déjà promis qu'elle obtiendra le soutien entier d'Ottawa dans le cadre des efforts d'évacuation et de sauvetage, alors que la province peine à combattre le déluge.

Les autorités de Calgary étaient confrontées à une attaque venant de deux rivières qui traversent la ville et qui convergent vers le centre-ville.

Quelque 75 000 résidants de 25 secteurs situés en bordure des rivières avaient reçu l'ordre d'évacuer leur domicile, et tôt vendredi après-midi, la directive avait été étendue pour l'ensemble du centre-ville.

Jusqu'à 350 000 personnes travaillent chaque jour au centre-ville, mais seule une fraction de ces travailleurs s'y trouvaient vendredi. Les autorités avaient ordonné la fermeture des tours de bureau avant que la crue des eaux  ne s'amplifie.

Plusieurs routes sont devenues impraticables. Au centre-ville, le Saddledome a été atteint, l'eau couvrant au moins dix rangées dans l'aréna des Flames de Calgary.

«Nous avons des rapports que - oui - l'eau a atteint la dixième rangée dans le Saddledome et... je pense que ça fournit une image très nette quant à la quantité d'eau avec laquelle nous avons affaire», a résumé Trevor Daroux, directeur de police adjoint.

L'organisation des Flames n'avait aucune information sur l'ampleur possible des dommages à leur édifice.

L'effusion d'eau a transformé les terres du Stampede en un lac boueux, dont le niveau atteignait presque le toit des hangars abritant les chuck wagons. Le maire Nenshi espère toujours que la ville sera prête pour le fameux Stampede, qui doit commencer dans deux semaines.

Dans des villes situées le long des rivières, les résidants ne pouvaient qu'errer dans les rues, l'eau à la hauteur de la ceinture.

«De toutes les années que j'ai passées ici, je n'ai jamais vu l'eau monter si haut», a déclaré John Doherty, un résidant de Sunnyside.

«Je possède deux pianos antiques dans le garage que je voulais rebâtir, mais ils sont probablement submergés. Nous sommes en état de choc», a-t-il ajouté.

Environ 1500 sinistrés se sont retrouvés dans des refuges d'urgence, tandis que les autres ont été hébergés par des membres de leur famille ou des amis, a fait savoir M. Nenshi.

L'inondation a forcé l'adoption de mesures d'urgence par les responsables du Zoo de Calgary, qui est situé sur une île près de la convergence des rivières Elbow et Bow. Des zèbres ont été transportés vers un centre de la conservation de la faune, au sud de Calgary, mais les autres animaux sont demeurés au zoo.

Les écoles ont été fermées et les procès ont été annulés. Le service de transport en commun au centre-ville n'était pas opérationnel. Les feux de circulation étaient éteints. Le courant électrique a été interrompu dans les régions affectées, mais certaines résidences situées à l'extérieur des zones inondées ont aussi été privées de courant à cause de la manière dont le système est aménagé.

Dans des épiceries, les gens faisaient de longues files pour acheter de l'eau embouteillée même si la ville n'avait pas encore émis d'avis d'ébullition de l'eau courante.

Les autorités de la Ville de Calgary contrôlent du mieux qu'elles le peuvent les inondations dévastatrices touchant la région, a plaidé le maire Naheed Nenshi.

Il a indiqué que le niveau de l'eau s'était amélioré à la rivière Elbow, l'une des deux rivières à être sorties de leur lit au cours des derniers jours.

M. Nenshi a soutenu, lors d'un point de presse vendredi matin, que la crue avait atteint son sommet et commençait à redescendre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer